Pourquoi des milliers d'Islandais se sont convertis au zuisme

En quelques jours, 3000 Islandais se sont convertis au zuisme, une religion vieille de 4000 ans, pour protester contre un impôt religieux.

11229779_901598726602652_3042633005872219870_o

Montage photo tiré de la page Facebook officielle de la communauté religieuse Zuism á Íslandi © Facebook

C'est probablement la vague de conversion religieuse la plus subite du XXIème siècle : le zuisme, une religion quasi-inconnue qui comptait 3 adeptes islandais au premier janvier, a vu son nombre de fidèles exploser ces dernières semaines pour atteindre 1% de la population insulaire, soit 3000 personnes. Comme l'explique Courrier international, c'est comme si, en France, "600 000 personnes se levaient un matin et choisissaient de se convertir à un culte vieux de 4000 ans et totalement délaissé." Selon le journal islandais anglophone Iceland Magazine, "le groupe a désormais plus de membres que l'Association Musulmane" du pays.

Publicité

Pour quelle raison 3000 Islandais, pris d'une épiphanie collective, ont-ils soudainement décidé d'adorer les dieux An, Ki, Enlil et Enki – respectivement responsables du paradis, de la terre, du ciel et de l'eau – d'une ancienne religion sumérienne ? Pour éviter de payer des taxes, bien sûr. Et plus particulièrement la sóknargjöld, un genre d'impôt sur les religions qu'une majorité d'Islandais désapprouve.

Abroger la loi et voter une nouvelle Constitution

Si la Constitution islandaise reconnaît l'église luthérienne comme religion d'État (par conséquent financée par l'argent public), qui englobe les trois quarts de la population, sa politique de liberté de culte offre à chaque islandais le droit d'indiquer son appartenance religieuse parmi 40 églises reconnues afin que la taxe religieuse, cette fameuse sóknargjöld, soit reversée à l'église de son choix. Et les athées, dans tout ça ? Eux payent environ 80 euros par an pour financer les luthériens, et c'est bien ce qui les dérange.

Pour protester contre ce système absurde (et contre l'obligation de déclarer son appartenance religieuse), les athées se sont donc massivement convertis au zuisme, religion reconnue en 2013. Le site des zuistes islandais – qui comprend des membres du Parti pirate – n'en dit pas moins, écrivant noir sur blanc que "le principal objectif de l'organisation est le retrait par le gouvernement de toute loi garantissant des privilèges aux organisations religieuses (...). D'autre part, les zuistes demandent que soit aboli le registre des religions des citoyens".

Publicité

L'organisation précise également que tout l'argent qu'elle recevra de la taxe (selon le site islandais Visir, plus de 200 000 euros) sera reversé équitablement entre ses membres, et qu'elle s'auto-détruira lorsque l'État aura abrogé la loi, que 55% des Islandais désapprouvent. Ce qui nécessitera le vote d'une nouvelle Constitution. Sauf si l'État contre-attaque et décide de retirer le zuisme de la liste des religions officielles. Interrogé par le Guardian, le porte-parole des zuistes islandais, Sveinn Thorhallsson, s'amuse: "La question, c'est de savoir comment on définit une organisation religieuse et comment on mesure la croyance." Après le succès de la religion Jedi en Turquie, le paysage spirituel européen continue à se diversifier.

 

Par Thibault Prévost, publié le 10/12/2015