Par Pierre Schneidermann

On le trouve encore en reconditionné.

Il est "plus vivant et plus sexy que jamais", possède un écran Retina haute résolution, un appareil photo de 12 millions de pixels et dispose de la technologie 3D Touch. De qui parle-t-on ? Des derniers iPhone Xs, Xs Max et Xr, qui viennent d’être présentés par Apple ? Que nenni ! La star de ce spot publicitaire, c’est l’iPhone 6S, sorti il y a tout juste trois ans, en septembre 2015.

Trois ans, ce n’est pas tant que ça. Pourtant, avec l’arrivée des nouveaux modèles, les iPhone 6S et SE vont disparaître du catalogue d’Apple. Or, selon le reconditionneur de téléphones Back Market, l’iPhone 6S ne mérite pas d’être oublié tout de suite. Pour marteler le message, le site de la campagne #HereToStay utilise les arguments type déroulés chaque année par Apple.

S’il s’agit ici d’une opé parodique (et commerciale), rappelons qu’Apple est souvent épinglé pour le caractère obsolescent de ses produits. En décembre dernier, une association française, Halte à l’obsolescence programmée (Hop), portait plainte contre l’entreprise aux motifs de "tromperie" et "d’obsolescence programmée".

Et, tout au bout de la chaîne, on apprenait il y a un an que la marque obligeait les centres de tri à broyer les produits plutôt que d’en réutiliser les pièces. Comme dirait l’autre : pour que tout reste comme avant, il faut que tout change.

Ah oui, one more thing : l’iPhone 6S dispose également d’une prise jack.