AccueilÉDITO

Ubérisation, environnement, laïcité : David Pujadas dévoile les thèmes du dernier débat de la primaire

Publié le

par Cyrielle Bedu

Ce mercredi 25 janvier, le dernier débat de la primaire de la gauche opposera Benoît Hamon et Manuel Valls. Pour arbitrer cette rencontre diffusée en direct, trois journalistes, dont David Pujadas. Le présentateur du JT de France 2 nous a donné un avant-goût de la soirée.

Konbini | Comment comptez-vous faire pour que le débat ne soit pas chiant ?

David Pujadas | Benoît Hamon et Manuel Valls ont des idées tellement opposées qu'il y a peu de chances que le débat soit ennuyeux. Il sera même vif, un peu comme celui entre François Fillon et Alain Juppé pendant le dernier débat de la primaire de la droite. Ce ne sera pas un catalogue de professions de foi. Le dialogue sera franc, âpre. Il y aura de la vivacité dans les échanges, il y aura des confrontations d'idées.

Ce soir, vous serez en concurrence avec l'émission Top Chef sur M6. Pour amener de l'audience au débat, avez-vous prévu de faire cuisiner les candidats ?

Vous m'apprenez que Top Chef est aussi diffusé ce soir ! Mais je n'ai pas d'inquiétude, nos registres sont très différents : nous allons apporter de la clarté, du sérieux, de l'information. Je n'ai jamais regardé Top Chef.

Quels seront les principaux thèmes abordés lors du débat de ce soir ?

On parlera des sujets qui sont au cœur du débat justement : leurs visions différentes sur l'économie, le monde du travail et son ubérisation, le revenu minimum, la dette... On parlera aussi, bien entendu, de l'environnement, sujet d'actualité en raison des récents pics de pollution, et du nucléaire aussi. Sans oublier, les thèmes de la laïcité, de la sécurité et du terrorisme.

Le débat risque d'être tendu, on a entendu des mots durs échangés entre les deux camps, comment comptez-vous éviter un bain de sang ?

Mine de rien, quand les résultats du second tour de la primaire seront tombés, je pense que le Parti socialiste devra forcément rassembler sa famille. Les échanges de ce soir seront donc cordiaux, je pense. Les candidats iront au fond des choses. Il n'y aura pas d'échange de noms d'oiseaux !

Quelles seront les conditions du débat de ce soir, au niveau du temps de parole des candidats, par exemple ?

Benoît Hamon et Manuel Valls auront chacun droit à 1 minute 30 d'introduction au début du débat et à 2 minutes de conclusion à la fin. Il y aura une carte blanche au milieu de l'émission pour permettre aux candidats d'aborder les thèmes qu'ils veulent. Un tirage au sort déterminera l'ordre de passage de chacun. L'objectif est d'éviter les tunnels, mais ce sera plus simple que pour les précédents débats parce qu'ils ne seront que deux, et plus sept. Ce sera  beaucoup plus spontané, ils pourront se couper la parole. Mais ils ne se disputeront pas comme des chiffonniers. Ils ne seront pas à couteaux tirés.

À voir aussi sur konbini :