Entretien : Pamela Anderson, écologiste "ingérable"

Dans le cadre de notre collaboration avec Vivienne Westwood, nous avons rencontré une autre grande figure du mouvement écologiste : Pamela Anderson.  

Pamela Anderson n’est peut-être pas la première personne à qui vous pensez quand on vous parle des grandes figures du mouvement écologiste. Détrompez-vous : l’actrice, qui est végétalienne depuis longtemps et qui fait partie du gang de Climate Revolution, le site de Vivienne Westwood, est une militante très active.

Depuis de nombreuses années, cette philanthrope défend la cause des animaux et milite pour la protection de l’environnement. Elle s’est d’ailleurs engagée auprès de plusieurs organisations caritatives. En 2014, elle est passée à l’étape supérieure et a créé sa propre fondation, dont le but est de "financer les efforts de ceux qui défendent la planète".

Publicité

Alors que les discussions sont en cours à la COP21, nous avons saisi l’occasion de discuter avec elle de la protection de la nature, de Miley Cyrus et du futur de notre planète.

© Andy Gotts – Save The Arctic t-shirts by Vivienne Westwood

© Andy Gotts – Save The Arctic t-shirt by Vivienne Westwood

Konbini | Quand et pourquoi avez-vous décidé de militer pour l’environnement ?

Publicité

Pamela Anderson | Je ne pouvais pas ignorer les conséquences de l’inaction. J’ai une visibilité exceptionnelle. Pour une certaine raison, la célébrité a ses responsabilités. Ce n’est pas quelque chose que j’ai désiré. Mais je suis contente de pouvoir l’utiliser pour sensibiliser les gens. C’est un sujet qui m’a toujours touchée et j’ai grandi sur l’île de Vancouver, au Canada, où ma famille m’a appris à respecter la nature. Les océans, la vie sauvage… C’est en moi. C’est mon objectif.

L’environnement n’est pas le sujet de discussion le plus attirant… Pensez-vous pouvoir moderniser son image ?

Ah… Espérons-le ! Je prends ça comme un compliment. J’en parlais il n’y a pas si longtemps. L’image est en train de changer.

Publicité

"Je ne me considère pas comme une féministe. Je suis une fille déterminée et intrépide qui veut faire la différence…et attirer l’attention des hommes" 

Utiliser votre image et votre corps pour faire campagne, comme vous l’avez fait avec PETA, est plutôt audacieux. C’était votre idée ou c’est votre équipe qui vous l’a soufflée ?

Je n’ai pas d’équipe de management. Je suis "ingérable" comme "ils" disent. Je marche à mon propre rythme. Je suis mon intuition, mes instincts. Je vais où j’ai besoin d’aller. Je n’attends pas qu’on me demande ou qu’on m’invite. Je fais simplement ce qui me semble juste.

Publicité

IMG Facebook - PETA

IMG Facebook - PETA

Considérez-vous que vous êtes proche de certains mouvements, comme les Femen en Europe ?

Je ne me considère pas comme une féministe. Je suis une fille déterminée et intrépide. Et toutes mes atouts de "fille" n’ont fait qu’aider… et attirer l’attention des hommes.

Êtes-vous la nouvelle Brigitte Bardot ?

C’est un grand compliment. C’est une femme exceptionnelle. On parle de temps en temps et elle m’a donné plein de conseils.

Quels environnementalistes vous servent de modèles ?

Vivienne Westwood est brillante et elle n’a peur de rien, j’ai beaucoup appris d’elle. Son blog est très important. Tout le monde devrait y jeter un œil. Il y a aussi Paul Watson de Sea Shepherd et Ingrid Newkirk de PETA.

"Devenez végétalien… Faites quelque chose putain"

De quelles campagnes pro-environnementales êtes-vous la plus fière ?

La lutte pour la protection des animaux que je mène. Protéger des espèces en danger, créer des lois pour le bien-être des animaux, protéger la biodiversité des océans. Et dénoncer les pratiques de captivité.

Pouvez-vous recommander un geste que tout le monde peut faire pour contribuer à la protection de la planète ?

Devenir végétalien, manifester. Écrire des lettres, partager des informations.

De quelle manière votre vie a changé depuis que vous avez adopté un régime végétalien ?

Je pense que la meilleure manière d’aider la planète, c’est de devenir végétalien. C’est quelque chose que vous pouvez contrôler vous-même. L’agriculture industrielle est la principale cause du réchauffement climatique. Je pense que faire de son mieux est un bon début.

Peu d’entre nous suivent un régime végétalien depuis qu’ils sont petits. Donc c’est un grand changement. J’ai créé une petite émission de cuisine diffusée en ligne qui s’appelle The Sensuel Vegan. La compassion, c’est sexy. C’est une image différente.

Votre combat pour l’environnement affecte-t-il tous les aspects de votre vie au quotidien ? Faites-vous encore des choses qui ne sont pas respectueuses de l’environnement ?

Je fais du mieux que je peux. J’ai des chaussures et des sacs en cuir dans mon armoire. Mais je n’achète plus d’accessoires ou de vêtements en cuir. J’ai aussi créé une ligne de chaussures et de sacs végétalienne avec Amélie Pichard. Et une collection de bottes qu’on peut trouver sur pammieslife.com. Nous créons nos produits en utilisant des matériaux recyclés, de l’électronique et du plastique qui polluaient l’océan. Nous venons de trouver une magnifique alternative au cachemire.

Quels conseils donneriez-vous au public, surtout à la génération Y qui vous admire ?

Faites quelque chose, putain. Je suis contente de voir que des gosses comme Miley Cyrus se préoccupent des animaux, deviennent végétaliens. Elle m’envoie des messages pour me demander des conseils. Elle n’est pas obligée de s’en préoccuper. Mais elle le fait. Je suis contente que les nouveaux artistes montrent de l’empathie. Ils ne sont pas aussi insensibles qu’ils le paraissent. Miley me donne de l’espoir.

"J’ai des panneaux solaires chez moi et mon propre jardin biologique"

Quelles batailles faut-il encore mener ?

Il y en a tellement… Mais nous devons nous concentrer sur les causes auxquelles nous croyons le plus. Se serrer les coudes. J’ai des panneaux solaires chez moi. Mon propre jardin biologique. Je fais mes courses sur les marchés d’agriculteurs. J’utilise beaucoup ma bicyclette. Tout ce que nous faisons au quotidien s’additionne. Je viens juste d’acheter une voiture hybride à mes parents. L’énergie renouvelable est une idée viable qu’il faut explorer.

Quel est votre rêve pour le futur de la planète ?

J’ai des enfants. Je suis certaine que nous voulons tous laisser une planète en bonne santé derrière nous. Je veux que mes petits-enfants puissent surfer. Et aussi qu’ils comprennent que nous devons être plus responsables.

Quel animal aimeriez-vous être dans une autre vie ?

Je suis un puma. J’en rêve. Et un aigle doré.

Suivez Vivienne Westwood et Climate Revolution sur le Blog, Twitter, Facebook, Instagram et YouTube.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois.

À lire -> Entretien : le directeur de Greenpeace revient sur les temps forts de l’ONG

-> D’autres contenus COP21 sont à venir, restez connectés !

Par Jeanne Pouget, publié le 11/12/2015

Pour vous :