Infographie : les ravages des armes à feu aux Etats-Unis

353 fusillades en 336 jours, ce sont les chiffres glaçants qui illustrent la réalité de la violence armée aux États-Unis.

Mardi 2 décembre, les États-Unis ont été secoués de nouveau par une fusillade qui a fait 14 morts et 17 blessés à San Bernardino, dans l'État de Californie. Si cette attaque est peut-être liée à l'État islamique, elle n'en reste pas moins la 353ème fusillade de l'année 2015.

Dans ce pays, où posséder un pistolet est un droit fondamental, le nombre d'armes à feu légalement en circulation a dépassé le nombre d'habitants. En effet, aux États-Unis, on compte 357 millions d'armes à feu pour 317 millions d'habitants. Depuis l'investiture de Barack Obama en 2009, les ventes de pistolets et fusils en tous genres ont atteint des sommets, et la production annuelle des fabricants d'armement a doublé.

Publicité

En 2013, 10,9 millions d'armes à feu ont été commercialisées, contre 5,6 millions en 2009. Vendredi 27 novembre 2015, dit "Black Friday", l'arsenal des magasins a été pris d'assaut, avec plus de 185 345 achats ou tentatives d'achat en une seule journée : un record.

Depuis le début de sa présidence, Barack Obama a dû intervenir plus d'une quinzaine de fois, suite à ces fusillades qui se suivent et se ressemblent. "Ces événements sont devenus routiniers. Ma réponse, devant vous, sur ce podium, est devenue routinière. Nous sommes devenus complètement insensibles à cela", a-t-il déclaré le 3 octobre 2015, après une attaque survenue à l'Umpqua Community College dans l'Oregon, qui a fait 9 morts et 7 blessés.

En 2015, à ce jour, le Shooting Tracker, qui liste tous les "mass shootings" perpétrés sur le sol américain, aurait recensé 353 fusillades de ce genre, en 336 jours. Au total, elles ont fait 462 morts et 1 314 blessés.

Publicité

Voici quelques infographies pour voir plus clairement l'ampleur de cet atroce phénomène.

Publicité

Par Inès Bouchareb, publié le 04/12/2015

Pour vous :