AccueilÉDITO

Inégalités : 82 % des richesses créées en 2017 sont revenues aux plus riches

Publié le

par Astrid Van Laer

Le lundi 22 janvier, l’ONG Oxfam a publié un rapport soulignant l’explosion des inégalités dans le monde : en 2017, 82 % des richesses créées sont revenues aux plus riches, tandis que "la moitié la plus pauvre du monde n’en voit qu’une miette".

Le lundi 22 janvier, l’ONG Oxfam a publié un rapport intitulé "Récompenser le travail, pas la richesse". Dans ce dernier, elle pointe du doigt l’explosion des inégalités dans le monde, en soulignant plusieurs chiffres. Par exemple, la moitié la plus pauvre de la population mondiale (c’est-à-dire 3,7 milliards de personnes), n’a pas bénéficié de la croissance économique en 2017, tandis que les plus riches se sont accaparé 82 % de la totalité des richesses créées.

D’après ce rapport, le nombre de milliardaires a tellement augmenté qu’entre mars 2016 et mars 2017 il y a eu "un nouveau milliardaire tous les deux jours". Néanmoins, la directrice exécutive de l’ONG, Winnie Byanyima, affirme que "le boom des milliardaires n’est pas le signe d’une économie prospère, mais un symptôme de l’échec du système économique".

Manon Aubry, l’une des porte-parole de la branche française de l’association – qui rappelle que le PDG de Sanofi "a déjà gagné [le 1er janvier au soir] ce qu’un salarié aura gagné en une année entière" –, propose des mesures concrètes pour lutter contre ces inégalités et exhorte le gouvernement français à les mettre en place, par le biais d’une campagne intitulée "Combattre les inégalités, vaincre la pauvreté". Une pétition a également été lancée afin de soutenir un projet de loi contre les trop grandes disparités de richesse.

Oxfam interpelle le gouvernement Macron

Oxfam propose des solutions concrètes pour mettre fin à ces écarts : "en finir avec le versement de dividendes records et limiter les écarts démesurés de revenus au sein d’une même entreprise", "lister véritablement les paradis fiscaux et mettre fin à l’impunité fiscale pour les fraudeurs", "imposer la transparence fiscale aux entreprises" ou encore "privilégier les impôts dont sont surtout redevables les plus riches".

La publication de ce rapport intervient alors que s’ouvre demain le 48e Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Les plus grandes personnalités des mondes politique et économique se réuniront pour l’occasion, et l’ONG espère ainsi les interpeller sur cette problématique.

On note enfin que 90 % des personnes les plus riches du monde sont des hommes. Le problème des disparités économiques entre femmes et hommes se constate aussi en France. Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole de l’association Osez le féminisme !, était venue détailler pour Speech les types d’inégalités que subissent les femmes en France. Elle rappelait à cette occasion que les "deux tiers des travailleurs pauvres sont en fait des travailleuses". Une intervention à revoir ici :

À lire -> Tabagisme : plus on est pauvre, plus on fume

À voir aussi sur konbini :