© Steven Zwerink/Flickr

Le ministre du Tourisme indien conseille aux femmes d'éviter de porter une jupe

Dans une déclaration publique dimanche, le ministre du Tourisme indien Mahesh Sharma a donné quelques conseils aux touristes pour qu'ils restent en sécurité.

© Steven Zwerink/Flickr

© Steven Zwerink/Flickr

 

Les cas d'agressions sexuelles commises sur les femmes en Inde ressurgissent régulièrement. Dernièrement, certaines ont d'ailleurs utilisé Snapchat pour les dénoncer. Le ministre du Tourisme, conscient de ce problème de sécurité, a donc tenu à prévenir les touristes en vacances dans le pays que la jupe n'était pas une bonne idée pour se promener en Inde.

Publicité

Au cours de son élocution, il a d'ailleurs rappelé que le pays donnait depuis un an des kits de bienvenue un peu spéciaux aux touristes arrivant sur leur sol : "Dans ce kit, il leur est dit ce que l'on peut et ne peut pas faire, a-t-il déclaré dimanche. Il s'agit de très petite choses à faire comme ne pas s'aventurer dehors seul la nuit dans des endroits retranchés, porter des jupes, et  [les touristes] devraient prendre en photo et envoyer à des amis la plaque d'immatriculation des véhicules dans lesquels ils voyagent" a-t-il déclaré. Les femmes ne seraient donc pas les seules en danger mais, plus susceptibles de subir des violences que les hommes, elles devraient tout de même corriger leur tenue vestimentaire.

"Nous n'essayons pas de dicter les préférences de chacun"

Avec cette déclaration, le but de Mahesh Sharma n'est pas de contrôler les vêtements portés par les femmes dans le pays : "Nous n'essayons pas de dicter les préférences de chacun", a-t-il tenu à souligner plus tard. C'est une façon pour le gouvernement de protéger les nouveaux arrivants et d'éviter que des étrangers se fassent agresser en Inde. Le viol d'une touriste danoise en 2014 et d'une touriste japonaise en 2015 avaient défrayé la chronique, et le ministre du Tourisme cherche certainement à éviter que cela se reproduise.

Ce qui dérange dans les propos que Mahesh Sharma a tenu dimanche, autant pour la question de la jupe que pour le reste des conseils donnés aux touristes, c'est que c'est à la potentielle victime d'adapter sa tenue pour éviter l'agression. Cette histoire rappelle d'une certaine façon la décision de l'université californienne de Stanford qui a interdit l'alcool sur son campus pour éviter, ou du moins limiter, les viols alors que le problème est à prendre à la source : repérer et lutter contre les violeurs. Ranjana Kumari, directrice du think tank Centre for Social Research, qui œuvre pour à l'égalité des genres en Inde, caractérise les déclarations du ministre de "non sens" et souligne que le problèmes est que les hommes en Inde "sont prêts à tous types de misogynie et actes sexuels, viols et viols en réunion", rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Publicité

Par Salomé Vincendon, publié le 30/08/2016

Copié

Pour vous :