AccueilÉDITO

L'inactivité physique coûte des milliards et des milliards de dollars à l'échelle mondiale

Publié le

par Juliette Geenens

Encore une bonne raison de se mettre à Pokémon Go

<em>Shaun of the Dead.</em> (© Rogue Pictures 2004)

On savait que le manque d'activité sportive régulière n'était pas très bon pour la santé, mais on ignorait que cela représentait autant d'argent dans le monde.

Selon une étude publiée mercredi 27 juillet, et relayée par le quotidien suisse Le Temps, la sédentarité excessive serait reliée à près de cinq millions de décès à travers le globe, et coûterait 67,5 milliards de dollars (environ 61 milliards d'euros) en dépenses de santé et en perte de productivité. À titre de comparaison, cela équivaut, à peu de choses près, au PIB du Sri Lanka (environ 67,2 milliards de dollars).

Menée par des chercheurs de l'université de Sydney, l'enquête, publiée dans la revue médicale anglaise The Lancet, concerne 142 pays au total, soit 93 % de la population mondiale, souligne le quotidien suisse. L'inactivité physique, causant sur le long terme des problèmes de santé, engendrerait des coûts de 53,8 milliards dollars (48,5 milliards d'euros) dans le domaine de la santé, à l'échelle internationale. Viennent s'ajouter à cela quelque 13,7 milliards de dollars de pertes en termes de productivité.

Ce véritable fardeau économique pourrait bien être encore plus important, expliquent les scientifiques ayant élaboré cette étude. Dans leurs travaux, ils ne se sont penchés que sur les cinq principales maladies directement liées à un manque d'activité sportive : le diabète de type 2, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), le cancer du sein et celui du colon ainsi que l'insuffisance coronarienne.

Sédentarité forcée au boulot

Certains diront qu'ils n'ont pas le temps pour se consacrer à un sport ou toute autre activité physique. D'autres remettront la faute à la prolifération des métiers sédentaires qui conduisent les salariés à rester parfois assis huit heures par jour derrière un bureau, sans bouger. Pourtant, une seconde étude, elle aussi publiée par The Lancet le 27 juillet dernier, confirme que des journées d'inactivité physique peuvent être aisément rattrapées par une seule heure d'exercice (marche rapide, course à pied, vélo...).

Une heure par jour, ce n'est pas grand-chose, alors vous savez ce qu'il vous reste à faire si vous voulez sauver l'économie mondiale.

À voir aussi sur konbini :