AccueilÉDITO

Un Français en lice pour coloniser Mars en 2025

Publié le

par Théo Chapuis

En 2025, ils seront peut-être 24 êtres humains à se lancer dans la conquête de Mars, un aller sans retour. Parmi la centaine de candidats restants, un Français, Jérémy Saget.

Si "Il ne doit en rester qu'un" est l'une des règles d'or des Highlanders, les critères pour sélectionner les élus au voyage sur Mars sont à peine moins cruels. Alors qu'ils étaient préalablement 200 000 inscrits au projet Mars One, on ne compte plus désormais que 50 femmes et 50 hommes candidats pour le premier voyage sur la planète rouge, depuis lundi 16 février. Au bout du compte, il n'en restera que 24, dont la formation sera filmée comme une télé-réalité - Paul Römer, l'un des créateurs de Mars One, est aussi connu pour être le concepteur de l'émission "Big Brother".

Parmi les cent êtres humains encore en lice, un seul citoyen français candidat à la plus lointaine exploration humaine jamais envisagée – et prévue pour 2024. Jérémy Saget a 37 ans. Médecin de son état, il vit à Bordeaux et Sud Ouest l'a rencontré. Alors qu'il parle d'un "plaisir immense", un projet pour lequel il "vibre réellement", il veut prouver qu'il a toutes les capacités requises : le bon docteur Saget est "spécialisé dans la médecine aérospatiale" et médecin de vol parabolique au sein du staff médical de Novespace, filiale du CNES implantée à Mérignac. Sans compter sa ceinture noire en judo.

Pour autant, cet aventurier en puissance sait qu'il ne faut pas vendre la peau de l'astronaute avant de l'avoir vu orbiter. Comprenez par là que pour faire partie de la short list de la fondation néerlandaise, il y a encore bien du travail :

Cette nouvelle étape avait essentiellement pour but d'affiner le profil psychologique de chaque candidat. Les entretiens ont été coordonnés par le Dr Norbert Kraft, qui a travaillé pendant plus de 15 ans pour la Nasa, puis pour l'agence spatiale japonaise.

Dans le communiqué de Mars One, justement, le docteur Kraft confirme que rien n'est joué :

Etre l’un des meilleurs candidats en individuel ne fait pas automatiquement de lui meilleur en équipe. Je meurs d’envie de voir comment ils vont progresser en faisant face aux défis à venir.

En parallèle, un "trailer" (oui, vous avez bien lu), a été dévoilé :

Docteur, mari, père et colon de Mars

Prochaine étape ? Une nouvelle sélection, filmée "pour financer l'opération" selon 20 Minutes, établira une dernière liste de six groupes de quatre astronautes pour le plus grand voyage jamais envisagé par l'être humain – et sans retour possible. À ce propos, il confie à Sud Ouest :

J'ai depuis longtemps cette conviction que ma génération sera celle de l'exploration spatiale, explique-t-il à Sud-Ouest. Je suis un mari et un père aimant. Mais je ne renonce pas à ce qui me définit. Ma famille le sait. Je les aime et – d'une manière ou d'une autre – je serai toujours là pour eux

Pour l'heure, selon France Info, 39 candidats sont originaires d’Amérique, 31 d’Europe (au moins 1 Français et 1 Belge), 16 d’Asie, 7 d’Afrique et 7 d’Océanie. Ils ont entre 19 et 60 ans et sont 48 dans la tranche d’âge 26 à 35 ans. Mais il convient de rappeler que leur voyage est mis en doute par une certaine part de la communauté scientifique qui n'a pas confiance en la réalité de la mission.

L'argent, la technologie, le manque d'oxygène ou encore la fragilité de l'entreprise sont autant de raisons de s'inquiéter de la faisabilité d'une telle entreprise. Jérémy Saget lui-même admettait auprès de Sud Ouest que ce projet nécessite une "certaine forme de foi", quand bien même il ne se considère pas comme croyant.

Quoi qu'il en soit, si la fusée décolle vraiment un jour de l'année 2025 avec 24 colons en partance pour Mars, ils auront beau ne pas être des Highlanders, leur immortalité ne fera aucun doute.