"Homos, la haine", la plateforme qui lutte contre l'homophobie et qui l'illustre

À l'occasion d'un documentaire diffusé le 9 décembre sur France 2, France Télévisions a lancé une plateforme intitulée "Homos, la haine", destinée à lutter contre l'homophobie.

Les manifestations contre le mariage pour tous ont montré combien l'homophobie est encore bien présente en France. Pour lutter contre les attaques à l'encontre des homosexuels, France Télévisions a décidé de lancer une nouvelle plateforme, "Homos, la haine".

Ce site permet de relayer les témoignages de personnes victimes de propos homophobes. On peut par exemple lire un certain "Anonyme63" :

Publicité

L'homophobie est aujourd'hui partout. J'ai 21 ans, j'ai découvert mon homosexualité à l'âge de 17 ans. Dans ma vie de tous les jours, j'entends des propos homophobes (qui ne me visent pas, vu que je ne le montre pas, et je ne l'assume pas). Ces propos, parfois durs, me touchent, car l'homosexualité n'est pas un choix, autrement j'aurais choisi d'être hétérosexuel. Se promener dans la rue, aller en soirée, et entendre, à propos des homosexuels, des 'beurk', ce sont des erreurs de la nature", "il faut les brûler" ... je dois l'avouer est éprouvant et très dur à vivre.

On y trouve des infographies qui aident à faire son coming-out ou à signaler un contenu homophobe. Sont également mis à disposition des dossiers très pertinents sur l'homoparentalité ou l'évolution juridique concernant la question de l'homosexualité en France.

Infographie "

Infographie "Dérapages incontrôlés sur la toile" sur le site "Homos, la haine"

Publicité

Puisque cette initiative entre dans le cadre de la diffusion d'un documentaire de l'émission "Infrarouge" sur France 2 le 9 décembre, un teaser et des extraits de celui-ci sont accessibles en ligne. On peut voir également que des personnalités comme Roselyne Bachelot, Camélia Jordana ou Lilian Thuram s'engagent en répétant à haute voix certains témoignages présents dans le rapport 2014 de SOS Homophobie.

Un outil de service public primordial

Ce n'est pas la première fois que France Télévisions lance ce genre de plateformes puisque le groupe en avait déjà créé pour la lutte contre le racisme, les violences conjugales et le viol. Le site est voué à évoluer et ne restera pas sous le contrôle de France Télévisions comme l'a expliqué à Yagg son directeur des programmes, Antonio Grigolini :

Publicité

On construit un outil de service public, mais nous n’avons pas forcément vocation à faire vivre ces plateformes. C’est pour ça que comme avec les précédentes, celle d"’Homos, la haine" sera confiée à SOS homophobie au bout de trois mois.

Cette plateforme est plus que nécessaire et rappelle l'importance de la lutte contre l'homophobie. Donner la parole aux victimes qui ne sont pas assez entendues s'avère primordial. Elle nous permet aussi de nous rappeler que l'homosexualité est toujours passible de peine de mort dans sept de pays du monde, qu'elle n'a été retirée de la liste des maladies mentales par l'OMS qu'en 1990 et que tous les jours des personnes sont agressées à cause de leur orientation sexuelle.

Réalisé par Éric Guéret et Philippe Besson, le documentaire "Homos, la haine" sera diffusé le mardi 9 décembre à 22h45 dans l'émission Infrarouge sur France 2. 

Publicité

Par Fanny Hubert, publié le 03/12/2014

Copié

Pour vous :