AccueilÉDITO

Les HoloLens de Microsoft pourraient bientôt être utilisées pour des opérations chirurgicales

Publié le

par Paden Vaughan

La réalité augmentée s’invite dans les blocs opératoires.

Il y a deux ans, Microsoft annonçait la sortie de ses HoloLens, sa paire de lunettes de réalité augmentée. Depuis, cette technologie s’est développée à une vitesse impressionnante. Si la plupart d’entre nous les utilisent surtout pour traquer des Carapuce, elles ont cependant un vrai potentiel dans le domaine médical. L’entreprise Scopis, spécialisée dans la réalité médicale augmentée, a créé une plateforme destinée à assister les chirurgiens pratiquant des opérations sur des colonnes vertébrales grâce aux HoloLens.

Associé aux lunettes de Microsoft, cet outil baptisé "Plateforme de navigation holographique" permet de projeter un filtre de réalité virtuelle dans le champ de vision du chirurgienTout l’intérêt de ce système est notamment de permettre au docteur de visualiser avec exactitude l’emplacement de la colonne vertébrale lorsque celle-ci est fracturée à différents endroits, afin de bien aligner des prothèses ou d’éviter de sectionner une artère.

La plateforme permet également aux médecins d’avoir des moniteurs virtuels en face d’eux, sur lesquels ils pourront suivre les données vitales du patient en direct (comme le rythme cardiaque et la pression sanguine) sans détourner leur attention. En plus de faire ressembler la chirurgie à une partie de Tetris, le PDG et fondateur de Scopis, Bartosz Kosmecki, estime que cette invention représente une avancée majeure :

"La Plateforme de navigation holographique Scopis est un outil universel qui propose des avantages spécifiques lors des opérations de la colonne vertébrale, qui peuvent aussi être appliquées à d’autres opérations où le niveau de précision et de rapidité à l’œuvre est d’une importance vitale. En neurochirurgie par exemple, les tumeurs du cerveau peuvent être localisées plus rapidement et avec plus de précision."

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :