AccueilÉDITO

François Hollande savait pour la "phobie administrative" de Thomas Thévenoud

Publié le

par Clothilde Bru

France Info a révélé que François Hollande était au courant des impayés de Thomas Thévenoud lorsqu’il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur.

La fameuse "phobie administrative" de Thomas Thévenoud, ancien secrétaire d’État au Commerce extérieur, avait fait couler beaucoup d’encre. Ce mardi 21 novembre, France Info a révélé que François Hollande savait pour la situation irrégulière de ce dernier, avant même qu’il soit nommé à l’été 2014.

Le site raconte comment, dans un enchaînement catastrophique d’événements, l’ex-président de la République aurait découvert que la situation n’était pas encore réglée au moment où le secrétaire général de l’Élysée, Jean-Pierre Jouyet, annonçait la composition du nouveau gouvernement.

Quand Hollande a tendu la nouvelle liste à son ministre des Finances, Michel Sapin, ce dernier a tiqué à la lecture du nom de Thomas Thévenoud. Le président lui aurait alors demandé : "Il n’a pas réglé ses problèmes ?" Et le ministre aurait alors répondu : "Pas que je sache."

Ces "problèmes", comme les appelle Hollande, avaient déjà empêché le député de Saône-et-Loire d’accéder à des fonctions ministérielles quelques mois plus tôt. Comment l’Élysée a-t-il donc pu laisser passer ça ?

Condamné en mai dernier pour "fraude fiscale"

L’affaire remonte à l’été 2014. C’est la panique au gouvernement : des figures majeures quittent le navire (Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti, Benoît Hamon…), et Manuel Valls doit procéder à un remaniement. Un proche de François Hollande a évoqué un "rush incroyable" pour expliquer la raison pour laquelle le président avait tout bonnement "omis de vérifier que la situation était bien régularisée".

Aussi Thomas Thévenoud a-t-il fait partie du gouvernement Valls II pour une durée record de neuf jours. Très vite, Mediapart révèle en effet que le secrétaire d’État et sa femme n’ont pas rempli assidûment leurs déclarations de revenus. Quelques jours plus tard, Le Canard enchaîné dévoilait que le couple n’avait pas non plus payé son loyer pendant trois ans. Acculé, il avait alors déclaré souffrir de "phobie administrative", avant de rembourser les sommes dues et les quelque 20 000 euros de pénalités.

En mai dernier, il a finalement été condamné à trois mois de prison avec sursis ainsi qu’à un an d’inéligibilité pour "fraude fiscale".

À l’époque des faits, Matignon avait mentionné une "situation découverte après sa nomination". Difficile aujourd’hui de maintenir que cette situation n’était pas connue.

À lire -> Mais au fait, que devient François Hollande ?

À voir aussi sur konbini :