Par Dora Moutot

Un documentaire sur le "hobby horsing" met en lumière cette nouvelle subculture qui passionne les préadolescentes scandinaves et consiste à faire du saut d'obstacles à califourchon sur un cheval bâton !

On a pas tous les moyens de se payer un cheval ou des cours d'équitation, par contre, on peut tous faire du hobby horsing ! En Finlande, de nombreuses jeunes filles se sont prises de passion pour cette activité qui fait de plus en plus parler d’elle. Il s’agit de galoper sur un cheval imaginaire matérialisé par un bout de bois et une tête en tissu rembourrée. 

hobbyhorse_revolution_2

© Hobbyhorse Revolution

Ne me dites pas que vous ne l’avez jamais fait ou songer à le faire. Enfants, nous avons été nombreux et nombreuses à épingler un poster de cheval au-dessus de notre lit et à trotter dans notre imagination sur le poney de nos rêves, le tout, sans sortir de notre chambre.

Mais le hobby horsing place cette activité à un tout autre niveau. Il existe carrément des compétitions et ce nouveau sport aurait séduit plus de 10 000 pratiquantes dans les pays nordiques. À défaut de chevaucher un véritable équidé, ces dernières deviennent, en quelques sorte, à la fois le cavalier et le cheval, car ce sont bien elles, munies de leurs têtes de chevaux, qui sautent les obstacles. L'autre partie de l’activité consiste à créer son propre hobby horse – certaines font du tricot, d’autres fabriquent leur poney.

hobbyhorse_revolution_1

© Hobbyhorse Revolution

Hobbyhorse Revolution, le documentaire

La réalisatrice Selma Vilhunen a découvert cette communauté à travers Instagram. J’ai immédiatement été interpellée, explique-t-elle au magazine Ozy. Celle-ci s’est donc lancée dans la réalisation d’un documentaire sur le sujet intitulé Hobbyhorse Revolution.

“Ces jeunes filles peuvent pratiquer des heures et des heures chaque jour, certaines sont vraiment très bonnes au saut d’obstacles, leur capacité est énorme”, dit-elle sur ces ados qui ont trouvé un judicieux moyen d’allier athlétisme, monde fantastique et activité manuelle.

“Il y a beaucoup de préjugés, les gens pensent que c’est fou et enfantin, que c’est le truc le plus débile du monde, mais les filles qui s'y adonnent s’en foutent, parce qu’elles savent à quel point c’est cool et fun.” Cependant, de peur de se faire brutaliser par leurs camarades de classe, certaines gardent leur activité secrète.

Quatre hobby horse rideuses à suivre sur Instagram

Le hobby horsing est une niche très présente sur Instagram. Vous remarquerez que la plupart des comptes dédiés commencent par les lettres "KHT" et que les images sont taguées sous le hashtag #kepparitkunniaan, ce qui veut dire “respecter les chevaux" en finnois.

@kht_tilda_aurora

@_.ghost__girl._

@kht_rajavalkea

@khtvermillon