Hillary Clinton veut faire de la prise en charge de la santé mentale une priorité

Lundi 29 août, une annonce de Hillary Clinton a bousculé la campagne présidentielle. Un plan ambitieux est annoncé pour soutenir les personnes souffrant de troubles mentaux.

hillary-clinton

© Hillaryclinton.com

En mettant la santé mentale au même niveau que la santé physique, Hillary Clinton et son équipe espèrent voir réduire le nombre annuel de suicides liés à des troubles mentaux. En plus de ce plan, Hillary a annoncé qu'avant la fin de la première année de son mandat, si elle venait à être élue, elle tiendrait une conférence à la Maison-Blanche sur le thème de la santé mentale. Dans sa proposition, la candidate démocrate a annoncé:

Publicité

"La prochaine génération devra grandir en ayant conscience que la santé mentale est une composante-clé de la santé en soi, et qu'il n'y a pas de honte, de stigmatisation ou de barrières qui empêchent de chercher l'aide dont l'on a besoin."

Les points-clés de son projet sont:

  • Combiner les systèmes de soins physiques aux systèmes de soins mentaux pour que les traitements prennent en compte la personne "dans son intégralité"
  • La promotion d'une action à l'échelle nationale pour la prévention du suicide, qui inclue une intervention et un diagnostic rapides
  • Investir plus dans la recherche sur le cerveau et le comportement  pour développer des traitements sûrs
  • Améliorer le système judiciaire et policier afin d'entraîner les officiers à gérer une intervention de crise.

Publicité

En réaction à cette proposition, le président de l'ONG Mental Health America, Paul Gionfriddo a déclaré : "Nous applaudissons l'ancienne secrétaire d'État Clinton pour sa proposition et sommes impatients de voir enfin le jour où la santé mentale sera réellement perçue comme un volet de la santé d'une personne à part entière. Ce jour où le cerveau sera considéré comme la partie la plus essentielle du corps."

Publicité

Selon les chiffres avancés par le camp Clinton, un cinquième des adultes aux États-Unis vivent avec des problèmes liés à leur santé mentale. Ces personnes ont besoin de soutien, et leur famille aussi. Hillary Clinton a déclaré:

"Trop d'Américains doivent faire face à leurs problèmes mentaux par eux-mêmes et trop de personnes meurent prématurément de problèmes de santés associés."

Publicité

Si son projet prévoit de faire face aux problèmes dont souffre le système actuel, il n'explique pas comment les gens pourront accéder à ce nouveau service, ni comment les systèmes Medicaid et Medicare, destinés aux Américains aux revenus les plus faibles, vont faire pour couvrir ces frais sur le long terme. Bien qu'elle ne réponde pas à toutes les questions, la campagne de Hillary Clinton promet un grand pas en avant pour que la santé mentale devienne une priorité aux États-Unis.

Par Vanisha Maisuria, publié le 30/08/2016

Copié

Pour vous :