AccueilÉDITO

High There, le Tinder des fumeurs de weed

Publié le

par Rachid Majdoub

Planer tout en datant, c'est désormais possible. Des programmeurs américains ont créé High There, le Tinder des consommateurs de cannabis. 

- Salut je m'appelle Marie Jeanne j'aime bien ta photo TU FAIS QUOI ?
- Je fume et toi ?
- Ah, moi aussi.
- Trop bien.
- Génial.
- C'est cool !
- Oui oui

Voilà ce que pourrait donner une conversation entre deux utilisateurs de cette nouvelle application de rencontres réservée aux fumeurs de weed.

Planer tout en datant est désormais possible. Après Louise, le Tinder musical, voici High There, destiné aux amateurs de cannabis. Son interface rappelle celle de Tinder, et son concept est simple : après avoir créé leur profil, les utilisateurs indiquent leur méthode de consommation préférée, entre fumer ou encore vapoter. C'est l'un des critères qui permettra à l'appli d'ajuster la mise en relation des smokeurs.

Ces derniers peuvent également indiquer l'état dans lequel ils se trouvent après qu'ils aient tiré quelques lattes, du "décontracté" à l'"hyperactif" en passant par le "moyen". Histoire de trouver une âme soeur aussi high que vous et, comme sur Tinder, se situant à proximité de votre domicile.

Interface de High There, le Tinder de la weed.

Disponible là où la légalisation du cannabis est de vigueur

Disponible sur Android, et prochainement sur iOS, elle n'est pour le moment utilisable que dans les 23 États américains ayant légalisé le cannabis thérapeutique, pour éviter tout ennui judiciaire. Des États parmi lesquels le Colorado ne sait plus quoi faire de son argent tant la marijuana lui en rapporte.

Et justement, c'est dans le Colorado, à Denver, que sont basés les créateurs de cette appli. Todd Mitchem, son fondateur, raconte à Mashable que l'inspiration pour créer l'application lui est venue "après un date, qui a brutalement pris fin lorsque [son] rendez-vous a découvert qu'il fumait du cannabis".

La comparaison de son application avec Tinder est inévitable, tant les ressemblances sont nombreuses. Mais le créateur de High There voit plus grand :

Beaucoup de gens disent que nous sommes le Tinder de la weed, mais c'est seulement une facette de la chose. C'est tellement plus grand.

[High There] peut aussi agir comme une sorte de réseau social pour les fumeurs qui cherchent des recommandations sur les dispensaires locaux, de partager des conseils ou tout simplement se faire des amis avec d'autres personnes partageant les mêmes idées. 

La société prévoit d'étendre au Canada et à d'autres pays la disponibilité de l'application. À une condition : que leur loi en termes de légalisation du cannabis changent. N'est-ce pas, douce France ?

À voir aussi sur konbini :