AccueilÉDITO

Hier, Tesla a brièvement dépassé General Motors en Bourse, et c'est énorme

Publié le

par Evan Glazman

Un conseil : ne doutez jamais d'Elon Musk.

Mais pourquoi, vous demanderez-vous ? Après tout, il a tout du savant fou qui lance de grands projets. Mais plus que tout, ce qu'il aime, c'est faire taire les sceptiques. Son dernier accomplissement en date ? Lundi, l'action de Tesla a brièvement subtilisé à General Motors le titre de première capitalisation boursière du secteur automobile aux États-Unis.

À son ouverture en bourse, les actions individuelles coûtaient 17 dollars (16 euros). Après 6 ans de présence boursière, les actions s'élèvent désormais à la coquette somme de 310 dollars (292 euros).

À l'ouverture de la Bourse lundi 10 avril, la valeur globale estimée de Tesla était de 51,56 milliards de dollars (48,6 milliards d’euros), contre 50,26 milliards pour GM (47,38 milliards d’euros). Il s'agit, mine de rien, d'une nouvelle énorme. Le succès de General Motors a en effet longtemps été considéré comme un indicateur fiable de la santé de l'économie américaine. Charles Wilson, ancien PDG, avait notamment déclaré dans les années 1950 :

"Pendant des années, j'ai pensé que ce qui était bon pour notre pays était bon pour General Motors et vice versa."

Le succès de Tesla l'a fait grimper sur le podium des capitalisations financières dans le domaine de l'automobile, derrière Volkswagen et Toyota. Pour les initiés des marchés, qui ont longtemps tablé sur la chute de la start-up, c'est une surprise. De fait, la compagnie perd de l'argent. Mais son action a bondi de 46 % l'année dernière, en dépit de la revente forcée d'actions par les investisseurs.

La compagnie de voitures électriques devrait permettre de rassurer les défenseurs des énergies propres. Si Donald Trump semble pour sa part parier sur les énergies fossiles, l'économie libérale montre qu'une grande demande existe pour les voitures "propres". Le Model 3 de Tesla est censé arriver chez les vendeurs pendant la deuxième moitié de l'année. En mai 2016, 370 000 réservations avaient déjà été enregistrées.

Sinon, quels sont les autres projets de M. Musk ? Oh, pas grand-chose, à part faire voyager les touristes autour de la Lune grâce à une fusée SpaceX et le lancement d'une entreprise appelée Neuralink dont le but est de connecter le cerveau humain et l'intelligence artificielle.

À lire -> Vidéo : l'Autopilot d'une Tesla empêche un accident impossible à anticiper

À voir aussi sur konbini :