AccueilÉDITO

Halima Aden devient la première femme noire et voilée à faire la couverture de Vogue

Publié le

par Winston Sylvans

Elle s’était fait remarquer pendant les sélections du concours Miss USA. Aujourd’hui, cette jeune femme de 19 ans pose pour Vogue et défile pour Yeezy, la marque de Kanye West.

A post shared by Vogue Arabia (@voguearabia) on

À la parution de son premier numéro, en avril dernier, Vogue Arabia avait essuyé de nombreuses critiques lui reprochant d’avoir affiché Gigi Hadid sur sa couverture plutôt qu’une mannequin originaire du Moyen-Orient – la région couverte par le magazine – et représentative de sa culture. Pour son troisième numéro, paru en juin, Vogue Arabia a choisi de consacrer tout un dossier au thème de l’identité et a cette fois reçu de nombreux compliments. Le magazine a fait les honneurs de sa couverture à Halima Aden, une mannequin américano-somalienne de 19 ans. Halima Aden est noire, mesure 1,65 mètre et porte le voile. Elle est liée à l’agence IMG Models, qui promeut la diversité culturelle et physique dans le monde de la mode.

Halima Aden s’est fait remarquer en novembre dernier, lors des épreuves de sélection de Miss Minnesota. Elle est en effet la première femme à avoir défilé en hijab et burkini lors d’un concours Miss USA. Depuis, elle a fait la couverture du CR Fashion Book et a participé au défilé de la cinquième "saison" de Yeezy, la marque de Kanye West, en février dernier. Interviewée en vidéo par Vogue Arabia, Halima Aden a sobrement commenté :

"Chaque jeune fille mérite d’avoir un modèle dans lequel elle puisse se reconnaître, par les habits, la couleur ou les caractéristiques physiques. Pour moi, la beauté est accessible à chacun. Tout le monde peut être beau, il suffit d’avoir confiance en soi."

Elle a également expliqué au magazine :

"Quand je défile sur le podium, je veux que les gens voient que j’ai un hijab, bien sûr, mais je ne me réduis pas à cela. Je veux simplement que les gens arrivent à me voir comme une femme parmi d’autres."

Dans ce numéro de Vogue Arabia, les lecteurs découvriront notamment une série de photos intitulée "All Eyes on Halima" dans laquelle la jeune femme prend la pose en portant des habits signés Dior et Max Mara. Le magazine sera vendu en kiosques à partir du 2 juin au Moyen-Orient et en Afrique du Nord et devrait être disponible peu après à l’international.

A post shared by Vogue Arabia (@voguearabia) on

A post shared by Halima Aden (@kinglimaa) on

A post shared by Halima Aden (@kinglimaa) on

Traduit de l'anglais par Dario

À lire -> Une femme indigène se présente à l’élection présidentielle mexicaine

À voir aussi sur konbini :