Facebook, qui détient Instagram depuis 2012, gratifie les personnes qui décèlent des bugs informatiques non repérés par ses soins. (© Sony Pictures)

featuredImage

À 10 ans, il hacke Instagram, Facebook lui offre 10 000 dollars

Un jeune Finlandais a décelé une faille logicielle sur Instagram et l'a signalée à Facebook, propriétaire de l'appli, qui lui a donné 10 000 dollars en récompense.

Facebook, qui détient Instagram depuis 2012, gratifie les personnes qui décèlent des bugs informatiques non repérés par ses soins. (© Sony Pictures)

Facebook, qui détient Instagram depuis 2012, gratifie les personnes qui décèlent des bugs informatiques non repérés par ses soins. (© Sony Pictures)

Jani est un jeune Finlandais de 10 ans et a, apparemment, autre chose à faire que jouer dehors avec ses copains, comme tous les gamins de son âge. Jani préfère passer du temps à dénicher des failles informatiques avec son papa et son frère jumeau. Et ses efforts ont payé, puisque le jeune garçon est parvenu à pirater Instagram. Interrogé il y a deux jours par le journal finlandais Iltalehti, il explique que le bug qu'il a repéré lui permet d'effacer n'importe quel commentaire ou message sur Instagram, "même ceux de Justin Bieber," ajoute-t-il, non sans fierté.

Cependant Jani n'a rien d'un cybercriminel, bien au contraire. Plutôt que de déclencher ce qui aurait pu être une véritable catastrophe virtuelle pour des millions d'utilisateurs, et surtout pour Facebook, ce petit hacker a signalé la faille logicielle et a reçu 10 000 dollars, offerts par l'entreprise de Mark Zuckerberg, qui a racheté l'application de partage de photos en 2012.

Hacker au service de Facebook

Malgré les apparences, le réseau social n'incite pas au piratage, mais accepte l'aide de personnes comme Jani. Avec le programme "Bounty Program", Facebook propose de rémunérer chaque contributeur qui décèle des bugs ou des failles informatiques dangereuses pour le site et les applications. Jani fait partie des 210 personnes qui ont décroché une récompense du "Bounty Program" depuis 2015. L'an dernier, Facebook a déclaré, dans un communiqué, avoir reçu 13 000 signalements, mais seulement "526 étaient valides", rapporte Mashable.

Avec ses 10 000 dollars, Jani, ce petit génie de l'informatique, compte s'acheter un beau vélo et un ballon de foot. Des trucs de son âge, quoi.

Par Juliette Geenens, publié le 06/05/2016

Copié