AccueilÉDITO

Un guide vous dit dans quels cas Apple va réparer (ou non) votre portable

Publié le

par Benjamin Benoit

On peut en déduire une règle simple : s’il n’est pas waterproof, ne mouillez pas votre portable.

(© Bruno Sanchez-Andrade Nuño/Flickr/CC)

L’accident bête. Un faux mouvement, une chute malencontreuse, un vol – ou, plus exotique, vous dirigez une chaîne YouTube dédiée à la destruction de portables coûteux (vidéos satisfaisantes ou pubs déguisées, faites votre choix) – et vous vous retrouvez avec le dernier modèle d’iPhone endommagé sur les bras. Pour voir s’il est possible de réparer l’appareil, vous prenez rendez-vous sur Internet, ou alors vous allez dans un Apple Store. Mais comment savoir si votre appareil sera pris en charge ou pas ? Grâce à la version américaine du site Business Insider, c’est désormais possible.

Le site affirme qu’un document de 22 pages, ayant "fuité" du service de stockage en ligne Dropbox, détaille les procédures destinées aux employés sur quoi rafistoler ou non – et si la garantie s’applique le cas échéant. La fiche établit ainsi trois catégories : la réparation peut être gratuite, payante ou juste impossible. Ce document est daté du 3 mars 2017 et concerne les iPhone 6, 6S, et 7. Il est d’autant plus intéressant que les modèles 6 avaient, dans un premier temps, le défaut de se courber naturellement avec le temps.

Tout cela relève du bon sens. Si votre appareil est passé sous un rouleau compresseur, que vous en avez changé une pièce ou que vous l’avez trafiqué vous-même, c’est mort. En revanche, si vous avez un pixel mort ou une rayure, cela devrait passer sous garantie (mais attention : c’est uniquement pour une seule rayure ou un seul pixel mort). Enfin, toutes les marques d’usure faites par des pièces, des clés, le temps, ou la plupart des accidents cosmétiques n’impliquant pas une chute du haut du Burj Khalifa ne tombent pas sous le coup de la garantie.

Ce même document précise qu’il est impossible de prendre sous garantie un appareil endommagé par de l’eau – vous savez maintenant quoi faire, ou ne pas quoi faire. Business Insider a contacté un employé d’Apple, qui précise que ce guide n’est pas canonique et que les décisions se font souvent au cas par cas. "On peut résoudre des situations inhabituelles sans même le consulter", indique-t-il. Il confirme en revanche qu’un tel arbre de décisions existe pour chaque appareil de la marque à la pomme.

À voir aussi sur konbini :