Greenpeace propose une pétition pour aider l'énergie solaire... en chanson

En Nouvelle-Zélande, des militants de Greenpeace se sont fendus d'une chanson, "Shine Your Love", pour protester contre une taxe énergétique.

On a coutume de dire qu'une image vaut bien mille mots, mais c'est sans compter sur la puissance évocatrice d'une bonne vieille chanson pop. En Nouvelle-Zélande, l'antenne locale de Greenpeace l'a bien compris, et a choisi la musique pour protester contre la politique énergétique de l'une des régions du pays. Deux accords de guitare sèche, un chapeau, un chant chaloupé et des danseurs déguisés en soleils : l'ONG et son artiste maison Tiki Taane vous présentent "Shine Your Love", une chanson engagée et garantie 100 % bio.

Publicité

Qu'a bien pu faire le gouvernement local de Hawke's Bay (dans l'Est de l'île du Nord) pour mériter de voir un type se balader dans la rue en distribuant des soleils en papier, accompagné de quatre danseurs déguisés en Pikachu ?

Accepter sans sourciller, en juillet dernier, qu'une compagnie d'électricité, Unison, fasse payer plus cher les clients possédant des panneaux solaires chez eux.  Une porte ouverte, selon Greenpeace, à la généralisation d'une "taxe solaire" qui menacerait le développement des énergies renouvelables domestiques. Passablement énervée, l'ONG a non seulement décidé de créer une pétition contre cette décision mais de s'en prendre également aux tympans des législateurs. L'histoire ne dit pas encore si la campagne permettra l'annulation de cette taxe, mais le public semble apprécier ce mode d'action : 45 000 signatures pour la pétition, 5 000 vues pour la vidéo. Finalement, mille mots valent peut-être mieux qu'une soupe.

Par Thibault Prévost, publié le 14/10/2016

Copié

Pour vous :