Le Fabric, club mythique de Londres, ferme définitivement ses portes après deux morts

Malgré les efforts du maire de Londres Sadiq Khan pour maintenir à flot l'un des clubs les plus iconiques de Londres, le Fabric va fermer ses portes, définitivement.

Crowd_and_laser

Peu de clubs ont une aura à l'international aussi forte que le Fabric. Et pourtant, après la mort de deux jeunes hommes de 18 ans début août, le lieu iconique de la nuit londonienne a dû fermer ses portes. Ce qui était une fermeture dans le cadre de l'enquête s'est transformé en adieux définitifs dans la nuit du mardi 6 septembre au mercredi 7 septembre.

Le Guardian raconte que le comité des licences d'Islington, après de longues heures de discussions, a ainsi révoqué celle du club en question, sous prétexte que les gérants se seraient montrés incapables d'empêcher la vente et la prise de drogues entre ses murs. Selon la mairie d'Islington, le club aurait violé les "conditions 9, 20, 30, 35, 40 et 52".

Emily Thornberry, députée d'Islington, a partagé lundi un post Facebook demandant le maintien de la licence.

"En tant que parent, mes pensées vont vers les familles et les amis qui ont perdu un proche aussi jeune, des vies terminées avant d'avoir commencé. Mais nous devons savoir que l'utilisations de drogues dangereuses ne cessera pas simplement parce que nous fermons un nightclub comme le Fabric."

Lancée le 24 août dernier, une pétition récoltant près de 150 000 signatures adressée au maire de Londres exigeait que le Fabric reste ouvert. Sadiq Khan avait alors exprimé son soutien au club, déclarant,

"Mon équipe a parlé à tous ceux qui sont impliqués dans cette situation, et je leur demande de trouver une solution de bon sens qui permette que le club reste ouvert tout en protégeant ceux qui veulent protéger la scène du clubbing londonien."

"R.I.P. le Fabric"

Les musiciens, et tous ceux qui ont profité des joies du Fabric, se sont lancés sur les réseaux sociaux pour exprimer leur frustration vis-à-vis d'une décision qui leur semble injuste, estimant que par rapport à d'autres institutions, Londres fait deux poids deux mesures. Ils s'inquiètent pour l'avenir du monde de la nuit dans la capitale britannique et souhaitent manifester leur soutien aux dirigeants du club.

"C'est ce soir la consultation pour le Fabric, signez la pétition avant 18h pour le soutenir."

"R.I.P. le Fabric. J'ai vécu des choses incroyables là-bas."

"Une pure tristesse pour la fermeture du Fabric. Londres est en train d'être complètement gâchée."

"Respect. Amour. Et solidarité avec tous ceux qui ont fait du Fabric la légende qu'il sera toujours."

"Big up Shaun, Tom, Andy, Judy, Scott, Craig, Terry et tout l'équipe passée et actuelle du Fabric. Je vous garantis qu'ils seront tous de retour."

"Merci Fabric, merci Fabric, merci Fabric..."

"Tellement triste pour le Fabric. J'ai eu mes premières expériences de clubbing là-bas, c'est un club si important à Londres."

"R.I.P. le Fabric"

Par , publié le 07/09/2016