AccueilÉDITO

Grâce à une greffe d'ailes, ce petit cacatoès peut à nouveau voler

Publié le

par Jeanne Pouget

YouTube

L'équipe vétérinaire du zoo de Perth, en Australie-Occidentale, a réussi à fabriquer de nouvelles ailes à un cacatoès pour lui permettre de continuer à voler. Une opération spectaculaire réalisée avec trois fois rien.

Ce petit cacatoès à rectrices blanches, une espèce d'oiseaux endémique et menacée du sud-ouest de l'Australie, était bien mal en point lorsqu'il est arrivé sur le billard. L'oiseau avait perdu ses deux ailes à la suite d'une électrocution qui l'avait brûlé et mutilé. Il a été pris en charge par une équipe vétérinaire du zoo de Perth spécialisée dans le sauvetage des oiseaux, qui a déployé des trésors d'inventivité pour lui permettre de voler à nouveau.

Les vétérinaires lui ont ainsi greffé les plumes d'un défunt congénère, qu'ils ont fixées sur des allumettes avec de la glu, après avoir préalablement anesthésié l'oiseau. "Nous avons pris les plumes d'un oiseau donneur mort et les avons transplantées sur l'oiseau vivant pour qu'il puisse de nouveau voler", résume très simplement Peter Ricci, le spécialiste qui a supervisé l'opération. Une technique somme toute assez simple où "la difficulté est de placer les bonnes plumes aux bons endroits et avec le bon angle, avant que la colle ne sèche". Un travail qui demande de la minutie et dont la technique s'apparente à une extension de cheveux chez les humains.

Sur les images de la vidéo ci-dessus, on voit le petit cacatoès reprendre du "poil" de la bête et visiblement bien s'adapter à ses nouvelles ailes. Le zoo va tout de même garder l'animal le temps de sa rééducation, pour s'assurer qu'il prenne possession de son nouveau corps, avant de le relâcher dans la nature. Au programme : des exercices de vol pour le muscler et le renforcer. Et comme la nature est bien faite, ces plumes implantées devraient naturellement tomber lors de sa mue au printemps prochain, pour faire place à des plumes toutes neuves et toutes belles.

À voir aussi sur konbini :