AccueilÉDITO

Google Street View vous fait voyager dans le temps

Publié le

par Théo Chapuis

La nouvelle version de Google Maps est arrivée. Et avec elle, une nouvelle option développée par l'entreprise tentaculaire : le voyage dans le temps – du moins, sur votre écran. Depuis son lancement en 2007, Google Street View a fait peau neuve plusieurs fois, donnant à voir de nouvelles versions des lieux que les voitures Google ont patiemment photographiés.

Mais ce que nous ne savions pas, c'est que la firme avait discrètement conservé les données des versions précédentes. Ce projet d'archives du temps est intitulé "Memories For The Future" (ou "Des souvenirs pour le futur").

Aujourd'hui, Google Street View vous permet de voir à quoi ressemblaient certaines parties du monde avant le visage qu'elles arborent aujourd'hui, et ce depuis 2006 selon le site américain The Verge. Disponible partout où les Google cars ont un jour posé le caoutchouc de leurs roues, cette nouvelle fonctionnalité émerveille lorsqu'il s'agit d'endroits ravagés par des événements naturels.

Pour dévoiler cette nouvelle "feature", l'entreprise repose sur un exemple tragique : celui du tremblement de terre et du tsunami survenus au Japon en mars 2011, dans lesquels des milliers d'habitants de l'archipel sont décédés.

Avant/après le tsunami japonais de 2011

Le service de navigation virtuelle propose d'évoluer dans plusieurs endroits de la côte Pacifique du Tōhoku naguère peuplés et bâtis par les locaux, puis rasés par le séisme et le tsunami, avant de se reconstruire doucement aujourd'hui. Le résultat est saisissant : l'effet avant/après vous permet de vous rendre compte par vous-même de la terreur infligée par la nature au pays du soleil levant.

Ci-dessous, un exemple avec la province d'Onagawa au Japon, où la photo de la voiture Google a été prise depuis l'exact même point. Découvrez ce lieu en juillet 2008, août 2011 (juste après la catastrophe) et mai 2013.

Lancé en 2007, Google Street View vous permet de vous déplacer d'une rue à l'autre en vous représentant ce que vous devriez trouver si vous vous êtiez là, pour de vrai. La couverture de ce service de navigation virtuelle, si elle n'est pas exhaustive, se propage progressivement dans le monde, depuis les États-Unis où elle a commencé jusqu'en Europe où elle s'est étendue. En France, Street View a fait son apparition en 2008.

Souvent attaqué pour atteinte à la vie privée, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a fini par adresser au service un peu trop curieux une amende de 100 000 euros le 17 mars 2011. Motif ? "Collecte déloyale de données privées, l'atteinte à la vie privée, la non déclaration des formalités légales auprès de la CNIL avant la récolte, et le manque de réponse de Google à la CNIL". Pfiou.

Reste que Street View fait parfois le bonheur des internautes pour les découvertes stupéfiantes que certains ont pu y faire, les scènes de films intégrées par la firme ou encore les idées que l'envahissant Big Brother américain donne à certains artistes.

À voir aussi sur konbini :