AccueilÉDITO

En Afrique, Google veut former des millions de personnes au Web grâce à une plateforme en ligne

Publié le

par Olanrewaju Eweniyi

Le géant de l'informatique poursuit son engagement pour une généralisation des métiers du Web en Afrique, le tout gratuitement et en ligne. 

En Afrique, cela fait déjà plusieurs années que des programmes d'apprentissage de l'informatique fleurissent, comme ici en 2007 en Zambie. (© IICD/Flickr/CC)

À travers tout le continent africain, les habitants sont de plus en plus déterminés à tirer parti des opportunités qu'offrent les nouvelles technologies. Sauf que les centres de formation y sont rares et pas toujours à la pointe. Pour répondre à cette demande, Google s'est engagé en avril 2016 à former un million de personnes en Afrique au numérique, sur un an. Pour cela, l’entreprise a lancé un portail en ligne nommé "Digital skills for Africa" ("Compétences numériques pour l'Afrique"), afin d'enseigner gratuitement toute une palette de compétences comme l’analyse des audiences Web, le community management ou encore le marketing digital.

Grâce à un système d’apprentissage sur mesure, les étudiants peuvent choisir entre des cours en présentiel (dans l'un des centres de Google) ou à distance, en anglais ou en français. Onze mois seulement après le début du programme, Google a tenu promesse en atteignant son objectif d'un million de personnes formées. Selon Juliet Ehimyan-Chiazor, manager de Google Nigeria, l’entreprise s’engage maintenant à poursuivre ce qu'elle a commencé :

"Nous avons atteint notre objectif en avance, et nous nous engageons à former encore plus d’Africains au numérique dans l’année qui vient."

Google compte aller plus loin en proposant des versions hors ligne de son contenu d’apprentissage et en le traduisant dans des langues comme l’haoussa, le swahili et le zoulou, afin d’étendre son programme à des territoires isolés. Le géant de la technologie prévoit également de répondre aux besoins des patrons de petites et moyennes entreprises qui cherchent à mieux comprendre comment mettre Internet à profit en Afrique.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :