Google s'amuse (un peu) avec la CNIL

Vous l'avez sûrement remarqué. Depuis vendredi 7 février, un encart de publication faisant étant de la condamnation de Google par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a été apposé sur la page mère de Google.fr. Après deux ans de procédure en justice, le moteur de recherche est contraint de payer une amende de 150.000 euros pour sa politique de confidentialité des données.

On peut ainsi voir sur Google.fr cet encart, que la Cnil a obligé Google de mettre, au-dessous de la barre de recherche. Il est écrit que la Cnil a "condamné la société Google à 150 000 euros d'amende pour manquements à la loi « informatique et libertés »".

google

(Capture d'écran Google.fr)

Publicité

Et si l'on poursuit, on tombe sur une précision de la part de Google.fr : "Décision accessible à l'adresse suivante: http://www.cnil.fr/linstitution/missions/sanctionner/Google/". Résultat, le site de la Cnil a été vite submergé par les demandes de connections, Google France étant connu, selon Médiamétrie, pour drainer chaque jour près de 15 millions personnes.

Bien qu'il soit à nouveau disponible, le site de la Cnil n'a pas tenu le choc des visiteurs provenant de Google.fr d'après Le Huffington Post :

(Capture d'écran du site de la Cnil)

Publicité

Par Louis Lepron, publié le 08/02/2014

Copié

Pour vous :