Entre Apple et Google, un deal à 3 milliards de dollars

Cela paraît si naturel que l’on ne pense guère à s’interroger : les recherches faites avec Safari depuis un iPhone ou un iPad transitent par Google. Cela va de soi, pourrait-on croire : malgré leur inimitié, Apple profite de Google, Google profite d’Apple, tout le monde est gagnant. Et pourtant, ce deal a un coût. Exorbitant.

© iphonedigital/Flickr/CC

Bernstein, une entreprise américaine de gestion de fonds, vient de livrer les résultats d’une analyse réalisée par l’un de ses spécialistes, Toni Sacconaghi : en 2017, Google devrait verser 3 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros) à Apple pour être le moteur de recherche par défaut sur les iPhone et les iPad. Malgré le coût de la transaction, Google reste lui aussi gagnant puisque les annonces publicitaires publiées dans les résultats de recherche constituent une source importante de ses revenus.

Publicité

 
Ce montant paraît d’autant plus colossal que celui-ci a été multiplié par trois en trois ans. En 2014, Google avait versé 1 milliard de dollars à la pomme gloutonne. La multiplication s’explique simplement : la part des revenus mobiles n’a cessé d’augmenter chez Google, passant de 16 à 50 milliards de dollars ces trois dernières années, selon le Business Insider qui cite le rapport de Bernstein.
 

Publicité

Pour mémoire, l’implémentation de Google comme moteur de recherche par défaut a toujours été le résultat de négociations stratégiques. Pendant de longues années, Google avait versé des millions de dollars à la fondation Mozilla pour être le moteur de recherche par défaut sur Firefox. En 2014, retournement de situation : Firefox rompt ses contrats avec Google préférant tendre la main à des moteurs concurrents comme Yahoo ou Qwant pour affaiblir le premier.
 

Par Pierre Schneidermann, publié le 16/08/2017

Pour vous :