Ces luges pour jambes vont pimenter les glissades des accros à l’adrénaline

Une équipe a imaginé des luges pour jambes en guise d’alternative à la luge traditionnelle. Si leur campagne sur IndieGoGo fonctionnait, cette nouvelle invention pourrait pimenter vos glissades.

Quand on est jeune, les jours où il neige sont toujours très excitants car on peut faire des glissades dans le parc le plus proche et descendre la colline le plus vite possible à bord d'une luge. Mais tout le monde ne peut pas s’offrir une vraie luge. Alors, au lieu d’opter pour quelque chose de plat et d’assez large pour s’asseoir dessus, un groupe d’amis a imaginé une alternative qui promet de transformer votre corps en luge.

Cette toute nouvelle invention lancée sur IndieGoGo s’appelle "Sled Legs", des luges pour jambes. C'est comme si une luge avait été coupée en deux et que chaque moitié avait été fixée sur les mollets. Les accros à l’adrénaline vont adorer.

Publicité

Le groupe derrière ce projet a expliqué que ces luges pour jambes n’étaient pas simplement ludiques, mais également beaucoup plus pratiques qu'une luge. En effet, on peut les accrocher aux mollets pour monter en haut d'une pente au lieu de traîner la luge derrière soi.

Après avoir bossé sur des prototypes en carton et en mousse, l'équipe a pu créer des prototypes en plastique ABS. Ces premiers modèles de couleur orange flashy sont striés de quatre arrêtes, ce qui permet contrôler plus facilement la direction. Rembourrés de mousse, ils sont fixés aux mollets avec des sangles ajustables afin de réduire les chocs, sur les genoux notamment. De plus, les chevilles sont légèrement surélevées, si bien que les doigts de pieds ne traînent pas sur le sol.

Publicité

(Photo: Sled Legs)

(© Sled Legs)

Le projet est encore au stade du financement et l'équipe n'a pour l'instant réussi à lever que la moitié des 22 600 euros nécessaires. Vous pouvez participer à cette expérience en allant sur la page IndieGoGo du projet. Si la cible était atteinte, ces luges pour jambes pourraient arriver sur le marché pour la somme de 125 euros.

Publicité

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois 

Par Kate Lismore, publié le 24/02/2016

Pour vous :