featuredImage

#FuckYou : la riposte face aux selfies avec des SDF

Arthur, Valentin et Nicolas n'en ont pas cru leurs yeux. Lorsqu'ils ont découvert la pratique des selfies effectués avec des SDF sur Konbini, leurs réactions sont passées de l'incompréhension à l'indignation pure et simple. Ces trois étudiants en communication visuelle s'insurgent face à cette pratique qu'ils jugent repoussante et ripostent à leur manière.

Leurs armes ? Des photographies de sans-abris accompagnées du #fuckyou pour les répandre au plus vite. La tactique ? Détourner leurs cartons via Photoshop et les faire réagir à l'affront subi dans ces selfies dégradants. Leur champ de bataille ? La même que leurs adversaires, soit les réseaux sociaux. Leur déclaration de guerre ?

Nous avons décidé de donner la parole à des gens qui n’ont pas les moyens de s’exprimer à un large public comme Internet, les réseaux sociaux, plus précisément Instagram. Ce message est simple : FUCK YOU.

#fuckyou

Arthur et son équipe ont choisi ces deux mots simples pour deux raisons : leur force et leur caractère compréhensible de tous. On ne peut pas leur donner tort. Ces photos détournées se veulent une riposte franche et claire, "une initiative personnelle", de façon à "impacter les gens et les faire réagir sur cette situation. Libre à chacun de se faire son opinion".

Arthur précise que son indignation face à la tendance du blog Selfies With Homeless People (d'où est parti le "mouvement") n'est pas la seule déviance à le mettre en rogne sur les réseaux sociaux. Il évoque le mouvement #Cutforbieber survenu il y a un an, ou bien encore le stupide jeu de Neknomination, deux tendances qui se sont répandues comme une traînée de poudre sur Internet. "Je ne pense pas être un saint mais il y a des limites selon moi", explique-t-il.

Par Théo Chapuis, publié le 12/02/2014

Copié