AccueilÉDITO

François Hollande : "Je défends l'idée qu'on doit tous avoir un patrimoine de départ"

Publié le

par Rachid Majdoub

Crédit : Valdības māja/ Flickr

La mise en place d'un patrimoine universel : telle pourrait être l'une des fortes propositions du président de la République, probable candidat à sa propre succession.

Crédit : Valdības māja/<a href="https://www.flickr.com/photos/valstskanceleja/8662379627/in/photolist-ecsXET-ecsW8Z-ecsXfz-ecyADN-ecyyT7-ecsY1T-ecsYJt-ecyBpu-ecsZBk-ecyCmN-ecukfr-eczXQC-e82qU2-e886Dd-e6iCEe-e53ENW-e4X1ge-e4WZCp-e4WYs8-e4WZ1n-e53B2U-e53Atw-e4WUSX-fFpSZH-eDyFUC-e1ptr7-dZvMvM-dUhQFY-dRaou4-dRfWWy-dNYD76-dP5k1w-dQg8i2-dHVALh-dTbdH3-dAQfE9-dAgmjb-dx7s1a-dxcVeY-dx7rY6-dx7sg6-dxcV6j-dx7s3z-dxcVah-dxcUVU-dvzumm-dvzunS-dmSoCo-dmSoqq-dmSkCz" target="_blank">Flickr</a>

Selon une information de L'Obs, le chef de l'État préparerait son entrée dans la course à l'élection avec une proposition forte : la mise en place d'un patrimoine universel.

L'idée : réduire les inégalités sociales, non pas à travers un "don" sous forme de revenu universel – mis sur la table et envisagé par la gauche, de Manuel Valls à Benoît Hamon, en cette campagne présidentielle –, mais par un prêt initial garanti par l'État et destiné à donner à tous un patrimoine de base.

Selon L'Obs, voici ce que François Hollande aurait "confié à un proche" :

"Plutôt que de dire qu'on va verser à tout le monde un revenu qui suscitera sarcasme ou ironie, je défends l'idée qu'on doit tous avoir un patrimoine de départ. Chacun doit avoir droit à un prêt initial garanti par l'État, pas un don. Chacun l'utilisera comme il veut.

Ce prêt, qui permettra d'acquérir un logement ou autre chose, sera pour beaucoup la condition pour s'en sortir."

Un capital (une somme d'argent sous forme de prêt) plutôt qu'un revenu universel, accordé à tout citoyen dès sa majorité. Une vieille idée que l'actuel président et probable futur candidat compterait donc défendre – éventuellement face à son Premier ministre qui, lui, propose par exemple une fusion des allocations minimum et d'un revenu universel.

Via de telles mesures, il reste maintenant à différencier égalité et équité.

À voir aussi sur konbini :