AccueilÉDITO

En France, un viol déclaré toutes les 40 minutes

Publié le

par Théo Chapuis

Selon des informations que Le Figaro a pu consulter, les plaintes pour viol ont augmenté de 18% en cinq ans en France.

C'est l'info de la honte. Selon Le Figaro, "trente-trois viols sont déclarés chaque jour en France, soit un toutes les quarante minutes en moyenne". Le quotidien, qui a pu consulter les données, note surtout que sur les cinq dernières années, les viols dénoncés aux autorités ont bondi de 18%. En valeurs absolues, pour 10 762 faits répertoriés en 2010, on en dénombre 12 768 en 2014. Ce n'est pas tout : les viols sur mineurs ont augmenté, eux, de 20%, passant de 5 751 cas dénoncés en 2010 pour 6 936 en 2014.

Ce qui fait encore plus mal ? "Il ne s'agit que des affaires signalées aux autorités de police et transmises aux parquets." Selon les spécialistes, le nombre de viols est très probablement encore bien, bien, bien plus élevé que cela. Au Figaro, le directeur de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONRDP), Christophe Soullez, assure que de nombreuses victimes se taisent :

La zone grise demeure considérable. Les enquêtes de victimation attestent que le taux de plainte pour viol est inférieur à 10% [...] il est difficile de dire aujourd'hui si ce sont les actes ou la révélation de ces actes qui expliquent l'inflation statistique de ces dernières années.

Quelles sont les zones les plus exposées ? Selon les données consultées par le quotidien, c'est en Guyane qu'on en compte le plus. Paris fait figure de second avec plus de 600 viols pour la seule année 2014. Mais le viol n'est pas un crime exclusivement imputable aux zones urbaines : ailleurs dans l'Hexagone, les départements à fort potentiel rural que sont la Sarthe, l'Yonne, l'Orne ou le Loiret déclarent le plus d'affaires par habitants.

100% de femmes victimes d'agression dans les transports

Selon les données du Ministère des affaires sociales, de la santé et du droit des femmes datant de novembre 2014, chaque année, on estime que 86 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de viols ou tentatives de viols. Dans 86% des cas, la victime connaît son agresseur. En 2013, seuls 821 hommes et 12 femmes ont été condamnés pour viol sur des personnes de plus de 15 ans.

On vous rappelle que le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) a rendu jeudi 16 avril un rapport sur le harcèlement de rue constatant que sur 600 femmes de Seine-Saint-Denis et d’Essonne interrogées, toutes ont répondu avoir déjà été victimes d’agression dans les transports en commun. Donc 100% d'entre elles.

À lire -> Hé, l'application qui sensibilise au harcèlement de rue

À voir aussi sur konbini :