AccueilÉDITO

Fini les cougars et les milfs, vive les whips

Publié le

par Manon Baeza

On approuve totalement la proposition de l’écrivaine Bibi Lynch.

Très souvent, les femmes jugées un peu trop sexy pour leur âge sont cataloguées comme vulgaires. Si, en plus, celles-ci ont des relations avec des hommes plus jeunes, elles se retrouvent affublées de délicats surnoms, tels que "cougars" ou "milfs". Comme nous le rapporte Vogue, l’écrivaine Bibi Lynch a proposé lors du programme télévisé anglais This Morning une nouvelle appellation pour ces ladies. Cette dernière suggère qu’on les nomme "whips", ce qui signifie "Women who are Hot, Intelligent, and in their Prime" (soit "les femmes qui sont attirantes, intelligentes et à leur apogée").

Aujourd’hui, le terme de cougar a une connotation négative. Peut-être est-ce à cause de notre société encore trop conservatrice (et sexiste), mais c’est un fait, les femmes qui ont pour habitude de sortir avec des hommes plus jeunes sont souvent mal perçues. Elles sont source de raillerie et ont pour réputation d’être sans cesse à l’affût de nouvelles "proies", toujours plus jeunes et sexy. Le terme de "whip" (signifiant "fouet" en français) est plus léger, et fait en outre référence à leur intelligence.

Ce changement pourrait ainsi permettre à de nombreuses femmes de se sentir moins jugées. Cette proposition permet d’ailleurs de mettre en avant le sexisme profondément enraciné de notre société. En effet, combien d’hommes sortent avec des femmes bien plus jeunes qu’eux ? Pourtant, on les laisse tranquille – à l’image de Vincent Cassel par exemple, dont on ne fait que saluer le sex-appeal à 50 ans. Alors que Madonna, Brigitte Macron ou encore Demi Moore – pour ne citer qu’elles – n’arrêtent pas d’alimenter les sujets de la presse people. Le terme de "dilf" n’a d’ailleurs jamais été popularisé, et celui de "sugar daddy" est plus gratifiant qu’autre chose. Il n’existe ainsi aucun équivalent masculin pour les termes "cougars" et "milfs".

Et si, finalement, la bonne idée était d’arrêter de cataloguer les femmes ?

À voir aussi sur konbini :