Les femmes boivent désormais presque autant d'alcool que les hommes

Les femmes boivent de plus en plus, presque autant que les hommes, et sont adeptes du binge drinking.

Les jeunes sont les nouvelles cibles du marketing de l'alcool. (© Skins/ MTV)

Les jeunes sont les nouvelles cibles du marketing de l'alcool. (© Skins/ MTV)

Depuis plusieurs années, le nombre de femmes portées sur la boisson ne cesse d'augmenter, au point qu'elles sont désormais presque autant touchées par les problèmes d'alcool que la gent masculine. Un rapport passant en revue plusieurs travaux de recherche à travers le monde a constaté cette évolution.

Publicité

Publié dans le BMJ Open journal et relayé par The Independant ce mardi 25 octobre, ce rapport d'études montre que les hommes nés entre 1891 et 1910 étaient trois fois plus concernés par des maladies liées à l'alcool que les femmes.

Aujourd'hui, l'écart entre les deux genres s'est resserré de manière spectaculaire. Messieurs, si vous êtes nés entre 1991 et 2000, vous avez 1,2 fois plus de risques d'être alcooliques que ces dames. Désormais, et à échelle internationale, les femmes ne sont plus épargnées par l'alcoolisme et les pathologies associées, en particulier pour celles qui sont nées après 1966.

Pour les chercheurs qui ont passé en revue ces études, "les jeunes filles devraient être les cibles d'efforts concertés pour réduire l'impact de la consommation de substances et des maux liés". Ils rappellent également que l'alcoolisme tue près de 5 millions d'individus dans le monde chaque année.

Publicité

Sois belle et bourrée

Si la boisson a toujours été considérée comme un truc de bonhommes, il s'agit d'une construction purement culturelle. Dans les années 1950 et un peu avant, par exemple, il était mal vu pour une femme de boire trop d'alcool (encore aujourd'hui, certains émettent ce genre d'injonctions).

Mais les temps ont changé et le marketing autour de l'alcool a bien évolué. Les femmes, en particulier les jeunes filles, sont de plus en plus encouragées à consommer de l'alcool et de plus en plus dangereusement. Exemple : le binge drinking, une technique qui consiste à boire très vite de grosses quantités, pour ressentir les effets de l'alcool au maximum et en un temps record.

Dans les grandes villes occidentales, le monde de la nuit pousse les jeunes filles à boire à coups de soirées gratuites (les "Ladies Nights") et de consos offertes par la maison à condition d'avoir deux chromosomes X...

Publicité

On peut aussi aborder le cliché, aussi dur que de la brique, de la jolie fille qui va au bar pour se faire payer des verres gratuitement par une multitude d'hommes en quête de relations charnelles.

Le schéma est bien connu : en attirant des filles dans les boîtes et les bars, on multiplie les chances de rameuter des mecs hétéros prêts à payer l'entrée et des boissons pour assouvir leur désir sexuel. En gros, les établissements font du chiffre sur des injonctions sexistes et culturellement induites. "What a time to be alive", comme on dit.

Par Juliette Geenens, publié le 25/10/2016

Pour vous :