AccueilÉDITO

Facebook : la "revue de l'année" ne fait pas le bonheur de tout le monde

Publié le

par Anaïs Chatellier

L'application Facebook "Revue de l'année" en agace plus d'un. Elle s'avère aussi douloureuse lorsqu'elle rappelle à un parent la mort de son enfant...

"J'ai passé une super année ! Merci d'y avoir contribué". Si vous avez traîné sur Facebook ces derniers jours, vous n'avez pas pu échapper à la rétrospective photo offerte par l'équipe de Mark Zuckerberg en cette fin d'année.

Loin d'être affriolant, ce diaporama semble compiler, sans vraiment de cohérence, vos statuts ou photos les plus populaires en 2014. Le but étant de le partager à votre tour sur votre mur pour que tous vos amis en "profitent". Le nombre de "Revue de l'année" envahissant votre fil d'actualité frôle presque l'indigestion, mais il y a beaucoup plus grave.

"Une cruauté algorithmique malencontreuse"

Pour Eric Meyer, consultant en design web et auteur, sa "Year in review" a été particulièrement douloureuse. En effet, alors qu'il a perdu sa petite fille atteinte d'un cancer du cerveau cette année, Facebook lui a rappelé cet événement tragique en proposant une photo de sa fille en couverture, entourée de petits bonshommes qui font la fête.

L'image qui est apparue sur le compte de Eric Meyer pour lui proposer de visionner sa "Revue de l'année".

Si une photo de sa fille de six ans est apparue en image principale, c'est parce qu'elle avait largement été partagée et likée lorsque le père avait annoncé les obsèques... Sur un post de blog, Eric Meyer explique alors son désarroi face au choix d'un algorithme généré automatiquement :

Oui, mon année a ressemblé à cela, c'est vrai. Mon année a ressemblé au visage, désormais absent, de ma petite fille. Il n'en est pas moins cruel de me le rappeler si vivement.

Je suis conscient bien sûr, qu'il ne s'agit pas d'une attaque délibérée. Cette cruauté algorithmique malencontreuse est le résultat d'un code informatique qui fonctionne dans la majorité des cas, rappelant aux gens à quel point leur année a été géniale, en leur montrant les selfies qu'ils ont fait à une soirée ou devant le port de plaisance près de leur maison de vacances.

Mais pour ceux qui ont subi la perte d'un proche, qui ont connu une rupture ou qui ont perdu un emploi par exemple, l'année 2014 n'a pas été si "super", "nous n'avons pas forcément envie de regarder en arrière", rappelle Eric.

Facebook s'excuse

Jonathan Gheller, chargé de l'application "Year in Review", a confié au Washington Post qu'il était personnellement désolé pour la douleur causée à Eric Meyer :

L'application est géniale pour de nombreuses personnes, mais dans ce cas, nous avons clairement suscité du chagrin plutôt que de la joie. L'équipe derrière l'application est en train de réfléchir à une manière de l'améliorer pour la prochaine fois et prendra en compte les préoccupations de Meyer.

Quant à celui-ci, qui ne s'attendait pas à recevoir des excuses de la part de Facebook, il préconise au plus grand réseau social de demander la prochaine fois aux utilisateurs s'ils veulent voir leurs photos de l'année passée et surtout de respecter leur choix s'ils refusent, ou alors que l'algorithme réussisse à distinguer les souvenirs joyeux et malheureux...

À voir aussi sur konbini :