AccueilÉDITO

Facebook retire (péniblement) la vidéo d'une agression sexuelle à Cannes

Publié le

par Ariane Nicolas

La mobilisation des internautes puis de la secrétaire d'État chargée des Droits des femmes aura été nécessaire pour que Facebook dépublie ce contenu, dans lequel on voit une femme se faire humilier puis frapper. 

Il aura fallu plusieurs heures de mobilisation sur Internet et l'intervention du gouvernement pour que Facebook plie. La vidéo d'une agression sexuelle à Cannes, diffusée dimanche 1er novembre par un jeune homme sur Facebook et regardée des centaines de milliers de fois en quatre jours, a été retirée par Facebook, mercredi.

Sur les images, on pouvait voir une adolescente accompagnée d'une amie se faire agresser par l'auteur de la vidéo. Ce dernier lui soulève la jupe, dans un grand rire, puis lui frappe les fesses, à l'entrée d'un magasin d'alimentation générale. Personne ne réagit, et surtout pas ses amis, aussi hilares que lui.

Un premier refus de Facebook

La vidéo avait été signalée par le blog "Paye ta Schneck", qui lutte contre le harcèlement de rue et le sexisme ordinaire. Dans un premier temps, le réseau social avait indiqué que la vidéo n'allait pas à l'encontre de ses paramètres d'utilisation.

Sollicitée par des internautes et "Paye ta Schneck", la secrétaire d'État chargée des Droits des femmes s'est emparée de l'affaire, demandant expressément à Facebook de dépublier le contenu. Pascal Boistard a eu gain de cause en fin d'après-midi. Le compte de Liid Wa, auteur de la vidéo, a quant à lui été suspendu.

"En ce qui concerne d'éventuelles poursuites judiciaires, ce n'est plus de notre ressort", précise le porte-parole du cabinet, cité par metronews. Le ministère de l'Intérieur est en possession des identités des auteurs de l'agression filmée. À notre connaissance, la victime ne s'est pour l'instant pas signalée.

À voir aussi sur konbini :