Facebook a-t-il plagié des Français pour son application Rooms ?

Facebook lance l'appli Rooms, plateforme de salles de discussions privées. Or, deux entrepreneurs français hurlent au scandale : le réseau leur aurait volé leur idée.

rooms

Le site de Rooms vous invite à créer une "room", soit une salle de discussion, pour le sujet de votre choix (Capture d'écran)

Vendredi 24 octobre, Facebook a lancé l'application Rooms. Uniquement disponible sur mobile (et pas encore en France pour l'instant), et sous iOS, elle n'a pas grand-chose à voir avec des applis estampillées Facebook. Rooms est une plateforme de salles de discussions, autour de thématiques aussi variées et indispensables à la vie de tous les jours que "street style", "amoureux des chiots" ou "maîtrise de maquillage".

Publicité

Sur le papier, Rooms ressemble beaucoup à Reddit : forums organisés par thématiques, choix d'un pseudonyme différent pour chacune des thématiques, des modérateurs, des posts à épingler et bannissement des utilisateurs qui se comportent mal.

Petit séisme dans la politique de l'omniscient Facebook : Rooms ne vous demande pas de vous connecter avec votre compte sur le réseau social, mais il s'agit aussi d'utiliser un pseudonyme, et pas spécialement son nom complet – comme il est demandé par Facebook. Le seul lien avec le réseau : des boutons "J'aime" qui renvoient à la plateforme. Mais sinon, Rooms est un petit réseau social privé, sur invitation uniquement, sur lequel discuter de votre passion pour les films de kung-fu hongkongais des années 70 ou bien de tricot à mailles glissées. Oui, comme dans les forums de la fin des années 90.

Facebook semble souhaiter tester l'anonymat et la distance avec son réseau social. Le départ de plusieurs utilisateurs du réseau vers des plateformes alternatives (comme le fameux Ello) à cause des critères exigeants de la plateforme de Mark Zuckerberg a peut-être motivé le Creative Lab de Facebook à développer cette appli. Time Magazine rappelle que les personnes de la communauté LGBT étaient notamment citées dans de nombreux articles comme fuyant la plateforme Facebook à cause de l'obligation de révéler son identité.

Publicité

Plagiat ?

Sauf que si on note la similarité entre Rooms et d'autres plateformes comme Reddit, deux développeurs français crient carrément au plagiat de leur propre application, lancée le 18 septembre sur l'App Store. Frank-David Cohen, co-fondateur de l'entreprise, prétend dans les colonnes de 01net s'être fait voler non seulement l'idée, mais aussi le nom. Et pour cause. Celle-ci s'appelle Room et permet de... créer des salles de discussion autour de thématiques, uniquement sur invitation, tel un "réseau social privé". Il s'indigne :

Qu’une appli similaire avec un nom différent sorte aurait pu être une coïncidence. Il existe déjà d’autres produits sur le même principe, nous explique-t-il. Mais je ne peux pas croire un seul instant que Facebook a sorti son appli sans savoir que le nôtre existait. J’ai, parmi mes amis Facebook, des dirigeants du réseau social. Ils ont forcément vu dans mes statuts que je sortais cette appli.

Aperçu de Room, l'appli développée par deux Français (Crédits image : capture d'écran)

Aperçu de Room, l'appli développée par deux Français (Crédits image : capture d'écran)

Publicité

Et ajoute :

Nous avons travaillé d’arrache-pied pendant huit mois sur ce projet. Nous avons fondé une entreprise en mars dernier et nous avons entamé en même temps des démarches pour déposer le nom "Room". Nous venions de commencer un tour des investisseurs pour faire une levée de fonds. Certains sont évidemment très proches du monde de la high-tech. La fuite est peut-être venue de là.

Frank-David Cohen et son associé Damien Rottemberg ont confié au journal web leur intention d'attaquer Facebook en justice aux États-Unis pour faire valoir leurs droits.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 27/10/2014

Copié

Pour vous :