Facebook peut prédire vos changements de statuts amoureux

Facebook a parfois le chic pour étonner (et faire peur, aussi). Le géant bleu nous apprend ainsi, dans un article paru sur son blog officiel le vendredi 14 février, qu'il peut prédire scientifiquement la formation d'un couple.

C'est le résultat d'une étude - dénichée par Rue89 - menée entre avril 2010 et octobre 2013 par Facebook Data Science, la branche statistique de la compagnie. Durant cette période, le réseau social a observé des utilisateurs, officiellement "en couple" et ayant déclaré une date d'anniversaire de leur relation.

Dans les 100 jours (ou trois mois) précédant l'officialisation de leur relation, Facebook a constaté une augmentation constante du nombre de posts échangés entre les murs des tourtereaux. À douze jours du "jour zéro" de l'officialisation, ces échanges atteignent un pic de 1,67 post par jour en moyenne, avant de décliner après le changement de statut.

Publicité

Graphique à l'appui :

Les interactions d'un couple, avant et après officialisation. (Crédits image : Facebook data science)

Au cours des 100 jours qui suivent le jour zéro, le nombre d'interactions plonge. Une tendance que les statisticiens de Facebook s'expliquent facilement :

Publicité

Les couples décident probablement de passer plus de temps ensemble, la phase de séduction cesse, et les interactions virtuelles laissent place à plus d'interactions dans le monde physique.

Le love social est visible

Autre donnée recueillie par les analystes, le caractère émotionnel des interactions en ligne, avant et après l'officialisation. Pour déterminer cette tendance, Facebook a observé les mots exprimant des émotions positives - "amour", "gentil", "heureux" - et comparé ceux-ci avec les vocables négatifs -"haine", "mauvais", "douleur", etc.

Résultat, plutôt logique, les posts sont plus positifs après le changement de statut amoureux. L'augmentation est visible sur le graphique ci-dessous :

Publicité

Les émotions positives augmentent après l'officialisation du couple. (Crédits image : Facebook data science)

L'amour rendrait donc heureux. Une conclusion... pas si étonnante que ça, pour cette étude faisant partie d'une série de six articles de Facebook Data Science, consacrés à l'amour sur le réseau social. Il y a quelques jours, le réseau social annoncait qu'il s'ouvrait aux genres sexuels.

Par François Oulac, publié le 17/02/2014

Copié

Pour vous :