(© Cancerfonden)

Facebook censure (encore) une campagne de prévention du cancer du sein

L'algorithme de Facebook a une nouvelle fois fait polémique en censurant une vidéo postée par une association suédoise de lutte contre le cancer.

Publicité

Ce n'est pas la première fois que Facebook fait polémique à cause de sa censure un peu trop sévère. Cette fois le réseau social s'est attaqué à une campagne de prévention du cancer du sein réalisée par l'association suédoise Cancerfonden. On sait que la plateforme n'est pas tolérante au sujet de la nudité : en septembre, Ericka Hart, une instagrameuse victime du cancer du sein s'était vue censurée pour avoir posté des photos topless. En revanche, cette fois-ci, personne n'est nu. La vidéo de Cancerfonden ne contient que des dessins qui expliquent aux femmes comment dépister un éventuel kyste. Les seins sont représentés par deux ronds roses mais c'est semble-t-il encore trop osé pour Facebook, qui n'a pas laissé les images apparaître dans nos fils d'actualités, même pour la bonne cause.

"Nous trouvons incompréhensible et étrange qu'on puisse percevoir une campagne d'information médicale comme choquante. [...] Ce sont des renseignements qui sauvent des vies, ce qui est essentiel d'après nous", a déclaré une porte parole de Cancerfonden dans une lettre ouverte à Facebook.

Publicité

Pour que son message puisse être tout de même diffusé, l'association a remplacé les ronds par des carrés. "Nous sommes parvenus à une solution qui, nous l'espérons, va te faire plaisir" a-t-elle ironiquement souligné en commentaire de la publication. Après un engouement médiatique autour de l'affaire, Facebook a présenté ses excuses à Cancerfonden. "Nous nous excusons pour l'erreur", a affirmé le réseau social. Après la censure de l'une des photos les plus célèbres du monde, La Fillette au napalm, le moins que l'on puisse dire, c'est que Facebook devrait réviser son algorithme.

Par Bérénice Rebufa, publié le 21/10/2016

Copié

Pour vous :