AccueilÉDITO

Vidéo : l'évacuation (très) musclée de la place de la République, à Paris

Publié le

par Louis Lepron

Douce France.

Ce jeudi 28 avril au soir, la place de la République, lieu occupé par le mouvement Nuit Debout depuis près d'un mois, a été évacuée avec fracas par les forces de l'ordre. Sur les images diffusées par Le Parisien, les autorités ont usé de gaz lacrymo, et pas seulement, pour forcer les occupants, notamment présents à la manifestation anti-travail plus tôt dans l'après-midi, à quitter les lieux.

On voit notamment une femme se faire traîner par les cheveux et des policiers s'en prendre, matraque à la main, à des manifestants qui avaient l'intention, sur la place de la République, de construire dans le "dur". Au final, 27 personnes ont été interpellées, et parmi elles 24 ont été placées en garde à vue.

Cette évacuation musclée a été réalisée quelques heures après qu'un policier a été grièvement blessé dans le cadre d'une manifestation anti-loi Travail. Après avoir reçu un projectile à la tête, il a été hospitalisé. Dans la foulée, le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que 124 personnes avaient été interpellées, tandis qu'il comptabilisait 24 gendarmes et policiers blessés. 

Vendredi, on a appris qu'un manifestant de 20 ans, touché au visage par un projectile à Rennes, lors d'une manifestation la veille, avait perdu un œil. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), dite "police des police", a été saisie. Selon le syndicat étudiant Unef, cette blessure est due à un tir de flashball, mais rien ne permet à l'heure actuelle de le confirmer.