Corée du Nord : il vole une affiche du régime et prend 15 ans de prison

Un jeune Américain a été incarcéré en janvier après avoir volé une affiche de propagande. Il reconnaît avoir fait "la pire erreur de sa vie"

coree-820

(© capture Le Figaro.TV)

Otto Warmbier, âgé de 21 ans, est étudiant à l'Université de Virginie. Début janvier, il a été arrêté alors qu'il visitait la Corée du Nord avec une agence chinoise pour le Nouvel An. Son crime ? Avoir volé une affiche du régime communiste, dans une zone réservée au personnel de l'hôtel de Pyongyang où il séjournait. Mercredi 16 mars, l'agence de presse gouvernementale Chine nouvelle a annoncé que le jeune Américain était condamné à quinze ans de travaux forcés par la Cour suprême de Corée du Nord pour ce "crime contre l'État".

Publicité

Aucune relation diplomatique entre les deux États

Fin février, Otto Warmbier avait été présenté à la presse étrangère et aux diplomates. Il était apparu en pleurs, reconnaissant devant un parterre de dignitaires nord-coréens qu'il avait fait "la pire erreur de sa vie". La Corée du Nord est en effet connue pour être la dictature la plus fermée au monde, disposant d'un système concentrationnaire.

Selon l'Agence France-Presse, "les États-Unis n'ont aucune relation diplomatique ou consulaire avec la Corée du Nord. C'est l'ambassade de Suède à Pyongyang qui propose des services consulaires limités aux ressortissants américains détenus en Corée du Nord". Le 8 mars, un diplomate suédois avait rendu visite à Otto Warmbier dans sa prison. Sans succès.

Publicité

Il y a cependant peut-être une lueur d'espoir pour l'étudiant américain. En 2009, se souvient Quartz, la journaliste canadienne Laura Ling avait été condamnée à douze ans de travaux forcés. Elle avait finalement été libérée et renvoyée aux États-Unis, après notamment que Bill Clinton se fut déplacé en personne en Corée du Nord pour obtenir sa libération. Otto Warmbier aura-t-il la même chance ?

Par Ariane Nicolas, publié le 16/03/2016

Pour vous :