AccueilÉDITO

Vivre à côté d'une route pourrait vous rendre fou

Publié le

par Théo Mercadier

(Source : Flickr / Lingaraj GJ)

Des chercheurs ont établi un rapport direct entre la proximité d'une habitation avec une grosse route et le développement de démences.

Vous la voyez, la folie qui vous guette ? (© Lingaraj GJ/Flickr)

Si vous vivez à moins de 50 mètres d'un axe routier important, vous avez 7 % de chances de plus de devenir fou, d'après une étude menée par une équipe de chercheurs Nord-Américains et publiée dans la revue The Lancet. Ce chiffre descend à 4 % si vous habitez entre 50 et 100 mètres d'une grosse route, ce qui reste tout de même énorme. Et le bruit des motos kitées n'est pas le premier facteur en cause dans le développement de la démence, ni les coups de klaxon des automobilistes fous de rage dans les embouteillages.

En effet, les chercheurs insistent sur le fait que c'est l'exposition répétée à des polluants comme le dioxyde d'azote ou les particules fines qui favorise la destruction de neurones et, après des dizaines d'années d'exposition, rend fou. En revanche, les scientifiques se disent incapables de faire un lien direct avec le développement de la maladie de Parkinson ou la sclérose en plaque, pathologies également étudiées dans leurs travaux. Pour obtenir ces résultats édifiants, l'équipe s'est penchée sur un panel de 6,5 millions de personnes (!) vivant dans l'Ontario, en se basant sur leur lieu d'habitation entre 1996 et aujourd'hui.

Il n'y a plus qu'à s'exiler dans la Creuse...

À voir aussi sur konbini :