AccueilÉDITO

Etude : les rappeurs qui utilisent le plus de gros mots

Publié le

par François Oulac

Le gangsta rappeur iconique de la West Coast, Tupac Shakur.

Une étude américaine pointe les albums, artistes et chansons utilisant le plus de jurons dans le hip-hop depuis 1985. Les grands gagnants se nomment Tupac, Too $hort, NWA, UGK...

Le gangsta rappeur iconique de la West Coast, Tupac Shakur.

Ah, les rappeurs et les gros mots.... Une longue histoire d'amour. Bitch, nigga, hoe et autres vocables fleurissent depuis toujours dans les couplets de nos MC's préférés. Une étude menée par le collectif Best Tickets et relayée par Brain s'est penchée sur des albums phares du rap américain, sortis entre 1985 et 2013, afin de dresser quelques données sur le vocabulaire des artistes.

On y apprend ainsi que, sur les 145 albums (soit 2 295 chansons) étudiés, on entend, en moyenne, 218 gros mots par disque, soit environ 14 par morceau. Sans surprise, le mot vedette est le n-word, avec 10 098 occurrences, loin devant fuck (7770) et shit (5072).

Le top des gros mots relevés dans l'étude. (Crédit image : Best Tickets)

2Pac, roi du juron

Dans le même ordre d'idées, le légendaire Tupac Shakur est couronné roi du gros mot. Deux de ses albums, All Eyez On Me et Until The End Of Time (même si ce dernier est un disque posthume), squattent les deux premières places du classement, avec respectivement 905 et 895 grossièretés.

Les 10 albums les plus "sales" de l'étude. (Crédit image : Best Tickets)

On remarque que les artistes de la côte Ouest dominent le classement (Tupac, NWA, Dr Dre), talonnés par le Dirty South (UGK, Juvenile). Les D12 de Detroit, l'icone Notorious Big et 50 Cent, de New York, sont les seuls à représenter leurs zones. On s'aperçoit aussi, comme le signalent les auteurs, que la plupart des albums présents dans le top sont largement considérés comme des classiques, ou du moins des oeuvres de très bonne facture.

Too $hort : 50 gros mots par morceau

Quand il s'agit de sélectionner les albums avec le plus de cuss words par chanson, le classement est légèrement différent mais la tendance reste la même. Les deux premiers albums sont encore de la West Coast (Too $hort et NWA), suivis d'un album sudiste (Geto Boys).

Le top 10 des albums avec le plus de jurons par morceau. (Crédit image : Best Tickets)

A voir le lauréat du classement plafonner à 50 gros mots en moyenne par morceau, les auteurs de l'étude se posent quand même quelques questions :

Raw, Uncut & X-Rated n'a que cinq chansons et dans ces cinq chansons, [Too $hort] arrive à dire "bitch" un joli 128 fois. Ça fait 25 p*tes par chanson ! Au total, l'album contient 256 gros mots. [...] Les auditeurs seraient-ils tout simplement insensibilisés au langage vulgaire dans le rap ?

2001 et Bun B, deux paroxysmes

L'apogée des gros mots a été atteinte en 2001, avec près de 23 occurrences en moyenne par chanson. Les principaux artistes responsables de ce pic : Ja Rule, Nas, Jay Z, Tupac, Ludacris. Rien à voir avec 1985, l'année la plus sage : 1 juron en moyenne par chanson.

Sinon, l'étude nous apprend également que la chanson avec le plus de gros mots de tout le classement est "Some Hoes", de Bun B.

Une étude p*tain d'édifiante sur les tropes du hip-hop, donc. Retrouvez d'autres données sur les gros mots dans le rap américain sur Best Tickets.

-> A lire également : Rap Stats, l'évolution des textes de rap depuis les années 80.

À voir aussi sur konbini :