Par Camille Deutschmann

Une étude publiée dans la revue Evolution prouve que les dinosaures, auxquels on prête souvent des cris effrayants et tonitruants, ne faisaient pas les bruits que l'on imagine.

L'imaginaire autour de la Préhistoire véhicule des représentations désormais ancrées dans notre imaginaire. Toutefois, les cris retentissants et terrifiants de dinosaures, que nous font entendre Jurassic Park et les autres films du même acabit, viennent d'être réfutés par des chercheurs de la Midwestern University d'Arizona. Selon les scientifiques, la plupart des dinosaures émettaient des sons avec la gueule fermée, de la même façon que beaucoup d'oiseaux vivant de nos jours.

"Si l'on regarde la vocalisation 'bouche fermée' des oiseaux vivant aujourd'hui, nous pouvons imaginer la façon dont les dinosaures émettaient des sons"explique Chad Eliason, co-auteur de l'étude, au site de l'Université du Texas à Austin.

"Nos résultats montrent que la vocalisation dite 'bouche fermée' a connu environ 16 évolutions chez les archosauriens, un groupe qui inclut les oiseaux, les dinosaures et les crocodiles. Ce qui est intéressant, c'est que seuls les animaux de taille relativement grande usent de la vocalisation 'bouche fermée'", a-t-il précisé.

Examiner les oiseaux pour étudier les dinosaures

En examinant l'évolution des vocalisations des oiseaux, Chad Eliason et ses collègues désiraient en savoir plus au sujet de leur organe vocal. Et puisque les oiseaux descendent des dinosaures, leur travail peut également s'appliquer à ces derniers.

"Pour comprendre la façon dont les dinosaures émettaient des sons, il nous fallait comprendre comment les oiseaux actuels le font, a déclaré la professeure Julia Clarke, qui a également participé à l'étude. Cela donne un monde à l'époque du Jurassique très différent. Il y avait non seulement des dinosaures à plumes, mais ils devaient sans doute gonfler leurs cous pour émettre des sons, bouche fermée." Un peu comme ça en fait :