Écologie : les éoliennes sans pales sont-elles le futur ?

L'entreprise Vortex Bladeless construit des éoliennes sans pales qui corrigent certains défauts des anciennes, mais présentent certains défauts pour le moment.

Des éoliennes sans pâles

Des éoliennes sans pales

Nuisances sonores, dénaturement des paysages, menace pour les oiseaux et les chauves-souris... les éoliennes tri-pales ont été accusées de nombreux maux. C'est pourquoi l'entreprise Vortex Bladeless a imaginé des turbines d'un autre genre composé d'un grand mât sans pales, silencieux et sans danger pour la faune. Fabriquées en matières légères, ces éoliennes vibrent très rapidement sous la force du vent, ce qui permet d'actionner une turbine qui produit de l'électricité – comme le rappelle un blog du Monde.

Publicité

Leur structure allégée leur permet ainsi de baisser les coûts de fabrication, et ceux de l'énergie produite. Cependant, les deux prototypes qui ont été testés à ce jour captent 30% d'énergie cinétique de moins que les éoliennes traditionnelles. Cela dit, les modèles de Vortex prenant deux fois moins de place que ces dernières, ce défaut pourrait ainsi être compensé selon la firme.

Une partie du projet a initialement été financée par Repsol – une compagnie pétrolière espagnole. Ses fondateurs ont ensuite récolté un million d'euros à travers des fonds privés européens et aussi certains fonds publics. Cependant, la somme ainsi levée n'est toujours pas suffisante, et une campagne de crowdfunding doit être lancée en juin.

Publicité

Des incertitudes

Malgré tout, ces éoliennes peinent pour l'instant à convaincre. Les vibrations qui leur permettent de créer de l'énergie impliquent des risques d'effondrement des structures pour les grands modèles qui effraient certains ingénieurs et spécialistes. L'exemple du pont de Tacoma, qui s'est effondré après avoir été violemment ébranlé par le vent, est d'ailleurs souvent brandi pour les dénoncer.

Cédric Philibert, analyste au pôle "énergies renouvelables" de l'Agence internationale de l'énergie, a exprimé son scepticisme auprès du Monde :

Il y a eu beaucoup de tentatives de structures d'éoliennes différentes. Si l'on s'est arrêté sur des turbines avec trois pales, c'est qu'elles sont bien équilibrées : cela correspond au minimum de matériel pour le maximum d'efficacité.

Publicité

David Suriol, l'un des inventeurs des éoliennes sans pales, a d'ailleurs bien conscience des difficultés que soulèvent son projet. Mais il reste optimiste :

Les résultats sont encourageants et les incertitudes techniques sont résolues progressivement. Mais nous devons rester très prudents car le défi à relever est immense : Vortex est une nouvelle technologie, pas l'évolution de quelque chose déjà existant.

Par , publié le 20/05/2015

Copié

Pour vous :