AccueilÉDITO

Entretien avec The Minimalists, les blogueurs phares du mouvement pour consommer moins et vivre mieux

Publié le

par Jeanne Pouget

Sur leur blog aux 4 millions de vues, The Minimalists, Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus prônent une vie sobre et détachée des biens matériels qui nous encombrent. Entretien.

The Minimalists, aka Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus. (© Joshua Weaver)

Ils sont américains, ont une trentaine d'années et ils ont lancé leur blog intitulé The Minimalists en 2010 pour partager leurs expériences liées à un mode de vie détaché des biens matériels et recentré sur l'essentiel. À l'heure où nos sociétés nagent dans l'hyperconsommation, eux préfèrent encourager un style de vie dit minimaliste, c'est-à-dire où la valeur immatérielle des choses se substitue à l'accumulation de biens en tous genre.

Cette forme de sobriété heureuse trouve de plus en plus d'échos dans nos sociétés où l'opulence atteint des sommets sans pour autant donner plus de sens à nos vies. Un paradoxe du consommer toujours plus qui nous rend en définitive toujours plus insatisfaits, frustrés et malheureux. Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus enregistrent maintenant 4 millions de visiteurs sur leur site, publient des livres et ont même réalisé un documentaire à ce sujet : Minimalism: a Documentary About the Important Things (dont on pourrait traduire le titre en français par "Minimalisme : un documentaire sur les choses importantes"). Ils plaident ainsi en faveur d'une consommation plus raisonnée, en nous invitant à nous détacher des possessions qui nous encombrent.

Konbini | Pouvez-vous nous expliquer ce qu'est le mouvement minimaliste ?

The Minimalists | Le minimalisme est un concept ancien qui résout un problème relativement nouveau : la consommation incontrôlée. Depuis la révolution industrielle, nous avons eu un accès sans précédent à de plus en plus de choses. Certaines d’entre elles apportent de la valeur à notre existence, mais la plupart d’entre elles se trouvent simplement sur notre chemin.

Le minimalisme en tant que mode de vie puise dans la sagesse des philosophes anciens comme les stoïciens ou Henry David Thoreau [un philosophe, naturaliste et poète américain du XIXe siècle qui est notamment connu pour son oeuvre Walden ou la vie dans les bois, une réflexion sur la vie simple menée à l'écart de la société, ndlr], ainsi que dans des modes de vie simples adoptés par plusieurs religions à travers le monde. Nous pouvons vivre une vie plus épanouie en faisant attention à nos ressources – le temps, l’attention, l’argent, les relations, et les possessions matérielles.

Pouvez-vous donner des conseils simples à une personne qui souhaiterait commencer à se tourner vers un mode de vie minimaliste ?

1) Interrogez-vous. Commencez par vous poser la question la plus importante : "Comment ma vie pourrait-elle être mieux avec moins ?" En vous posant cette question, vous identifierez les bénéfices du laisser-aller, et pas seulement en vous demandant comment, mais aussi en répondant à la question "pourquoi ?". Évidemment, les bénéfices sont différents pour chacun d’entre nous : pour certains cela implique d’améliorer leur santé ou leurs relations, pour d’autres ce sera la liberté financière ou plus de temps alloué à la création. Comprendre le but du désencombrement vous offrira la force dont vous aurez besoin pour continuer.

2) Commencez petit. Une fois que vous comprendrez pourquoi vous voulez vous débarrasser du superflu, commencez doucement pour avoir l’élan dont vous avez besoin. Nous recommandons de commencer par le jeu du "Minimalisme en 30 jours", qui fera du désencombrement quelque chose de fun, en injectant une dose de challenge excitante. Il s'agit de commencer en se débarrassant d'une chose par jour pendant un mois.

3) Faites vos cartons. Une fois que vous avez trouvé l’élan, débarrassez-vous de plus de choses en lançant une "fête des cartons". Faites cela dans une seule pièce, ou si vous vous sentez aventureux, dans toute votre maison. Si vous avez besoin d’être guidé sur votre chemin du laisser-aller, rappelez-vous les règles suivantes pour rester sur de bons rails :

  • La règle du "juste au cas où" qui fait qu’il est presque impossible de se détacher de quoi que ce soit.
  • La règle du "90/90" : avez-vous utilisé cet objet ces trois derniers mois et pensez-vous en avoir besoin dans les 3 mois qui suivent ?
  • La règle du "10/10" : listez les dix choses que vous possédez qui ont le plus de valeur matérielle d’un côté (maison, voiture, bijoux, meubles …) et les dix choses qui vous ont apporté le plus dans votre vie (incluant des moments comme un lever ou un coucher de soleil, un dîner en famille ou entre amis …). Soyez honnêtes lorsque vous rédigez ces deux listes. Il est fort à parier qu’elles ne seront nullement semblables.

4) Organisez. Peu importe où vous en êtes dans votre vie, souvenez-vous toujours : la manière la plus simple d’organiser vos affaires c’est, la plupart du temps, de vous en débarrasser.

Quels bénéfices le minimalisme a-t-il apporté à vos vies ? En d'autres termes : en quoi posséder moins vous apporte plus ?

Les minimalistes ne sont pas obsédés par toujours posséder moins, mais ils se concentrent plutôt sur comment faire de la place pour plus : plus de temps, plus de passion, plus d’expériences, plus de développement, plus de contributions, plus de contentement, plus de liberté… Clarifier le désordre sur le chemin de notre vie nous aide à faire cette place.

À votre avis, pourquoi les gens commencent-ils à se tourner vers un mode de vie plus minimaliste ?

Lorsque nous nous sentons malheureux avec le statu quo, nous cherchons de nouvelles réponses qui nous aident à reprendre le contrôle de nos vies. En fin de compte, nous recherchons tous la même chose : nous voulons tous mener une vie qui ait du sens.

Pouvez-vous nous citer des blogueurs minimalistes qui vous inspirent ?

Une poignée de minimalistes de tous les horizons comme Colin WrightCourtney Carver, Leo et Eva Babauta, ainsi que Joshua et Kim Becker [tous sont essentiellement des blogueurs américains qui partagent leur expérience du minimalisme sur leur site et conseillent leurs lecteurs sur comment adopter cette voie, ndlr].

Avez-vous d'autres conseils de lecture à nous partager ?

En plus des personnes citées précédemment, nous recommandons la lecture de nos livres, de notre blog, ainsi que notre documentaire. Vos lecteurs apprécieront peut-être aussi le livre Stuffocation de James Wallman.

À lire -> Docu : le minimalisme, consommer moins pour vivre mieux.

À voir aussi sur konbini :