Image Getty/iStock © Gordana Jovanovic

Au Royaume-Uni, 3 enfants sur 4 passent moins de temps dehors que les détenus

Une étude réalisée auprès de 2 000 parents britanniques montre que leurs enfants passent moins d’une heure par jour dehors, c’est-à-dire deux fois moins que les détenus en prison. En cause : le manque d’espaces verts, la prédominance des technologies numériques, mais aussi la crainte des parents.

Image Getty/iStock © Gordana Jovanovic

Image Getty/iStock © Gordana Jovanovic

Lorsque nous pensons à l’enfermement, on pense généralement à une prison. Mais on ne pense pas forcément que celle-ci peut exister sans barreau, sans interdit, sans verrou … et que ses détenus ne se rendent pas compte qu’ils sont prisonniers. Pourtant, une étude commandée par la marque de lessive Persil au Royaume-Uni révèle que 74% des 5-12 ans jouent dehors moins d’une heure par jour. Pire : un enfant sur cinq ne joue jamais en extérieur.

Publicité

D’autres chiffres tout aussi navrants viennent accabler la responsabilité des parents, dont 62% ne voient pas l’intérêt qu’auraient leurs enfants à s’épanouir au grand air. Et 75% d’entre eux affirment que leurs enfants préfèrent faire du sport via des écrans plutôt que de pratiquer une véritable activité au grand air.

Des conséquences graves pour la santé

Ces chiffres sont très inquiétants. Les experts martèlent que le développement des enfants passe nécessairement par leur contact avec l’extérieur, ne serait-ce que pour des questions de santé. Mark Sears, du collectif The Wild Network interrogé par le journal The Guardian, déplore :

"La vérité c’est que nous enfermons nos enfants […] Nous sommes en train d’étouffer leur aptitude à être libres, d’être au meilleur d’eux-mêmes en tant qu’enfants et cela a des conséquences très graves."

Publicité

Comme l’augmentation palpable de l’obésité ou bien la diminution du bien-être mental lié au manque d’activité physique.

Un enjeu de santé public que le gouvernement britannique prend très au sérieux. La semaine dernière, la secrétaire d’Etat à l’Environnement Elizabeth Truss a annoncé que chaque écolier serait amené à visiter un parc national durant sa scolarité : "Nos enfants doivent grimper aux arbres, pas aux murs", a-t-elle déclaré.

"Libérez les enfants"

Un beau coup de communication pour la marque de lessive Persil à l’origine de l’étude et dont la dernière campagne de publicité "Free The Kids – Dirt is Good" ("Libérez les enfants, la saleté c’est bien") prend la forme d’un documentaire réalisé en milieu carcéral.

Publicité

Les détenus mis en scène qui n'ont droit à deux heures de sortie quotidienne racontent leur rapport à la liberté. "Que ce passerait-il si votre temps de sortie était réduit à seulement une heure ?" leur demande une voix off. "Cela me rendrait triste", répond l’un, "je pense que je serais plus en colère", réplique un autre, "je serais torturé", poursuit un troisième.

Pour connaître leur réaction lorsqu’ils apprennent que la plupart des enfants passent moins de temps dehors qu’eux, rendez-vous sur la vidéo ci-dessous.

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 28/03/2016

Pour vous :