AccueilÉDITO

Endométriose : un programme pour sensibiliser élèves, infirmières et profs

Publié le

par Ariane Nicolas

Le ministère de l'Éducation nationale lance un programme pour inciter les jeunes filles à consulter le plus tôt possible.

L'endométriose est une maladie méconnue qui touche près d'une femme sur dix en France. Elle se caractérise par des règles très douloureuses, un symptôme qui a longtemps été considéré comme "normal" par le corps médical et les femmes elles-mêmes. D'où un diagnostic très long (sept ans en moyenne).

Depuis quelques années, l'endométriose se fait connaître, à travers des tribunes d'anonymes ou de femmes célèbres (Lena Dunham et Daisy Ridley en souffrent, par exemple) et des campagnes de sensibilisation. De quoi faire bouger les dirigeants politiques. Le ministère de l’Éducation nationale va ainsi former et sensibiliser les infirmières scolaires, les enseignants et les élèves à mieux connaître et appréhender cette maladie gynécologique.

"Consulter le plus tôt possible"

Ce programme est le fruit d'une convention signée entre l’association Info Endométriose, représentée par le Dr Zacharopoulou et la comédienne Julie Gayet, et le ministère de l’Éducation nationale. Il interviendra à la fois dans les collèges et les lycées. Lors de sa présentation, la ministre Najat Vallaud-Belkacem a déploré que cette maladie soit encore "taboue" :

"Souffrir, c’est le signe qu’on est malade. [...] Nous inciterons les jeunes filles qui ont des règles douloureuses à consulter le plus tôt possible."

Najat Vallaud-Belkacem, Chrysoula Zacharopoulou et Julie Gayet. (© Ministère de l'Éducation nationale)

L’endométriose se caractérise par la présence de cellules d’origine utérine en dehors de l’utérus, qui réagissent aux hormones lors des cycles menstruels, entraînant notamment des douleurs et des saignements. C'est aussi la première cause d'infertilité chez la femme.

Pour inciter les jeunes filles à consulter, "des affiches, flyers ou livrets seront distribués dans les établissements. Infirmières et enseignants seront formés. Les conseils de vie collégienne et lycéenne seront aussi associés", assure la ministre dans son communiqué. Aucune date précise de lancement de cette campagne n'est en revanche annoncée.

À lire -> On sait enfin pourquoi les règles sont douloureuses

À voir aussi sur konbini :