AccueilÉDITO

Donald Trump tweete (encore) un message déplacé après l'attentat à Nice

Publié le

par Ariane Nicolas

Donald Trump (Crédit)

Donald Trump a encore brillé par son indécence, jeudi soir.

Après l'attentat meurtrier dans une boîte de nuit gay d'Orlando (Floride), le 12 juin, Donald Trump avait dit "apprécier les félicitations" sur son analyse du terrorisme islamiste. Une façon indécente de tirer la couverture vers lui, alors que les corps des victimes étaient encore chauds. Jeudi 14 juillet, il n'a pu s'empêcher d'envoyer un tweet déplacé après l'attentat qui a fait au moins 84 morts à Nice.

Dans son message, le candidat républicain à la présidentielle américaine écrit : "Une autre attaque horrible, cette fois à Nice. De nombreux morts et blessés. Quand est-ce que nous apprendrons ? Cela ne fait qu'empirer."

Ce tweet ambigu a suscité de nombreuses réactions indignées, sur le réseau social. Certains lui demandent de "supprimer son compte", en référence à une formule consacrée sur Twitter, et reprise début juin par Hillary Clinton, dans un tweet devenu célèbre.

Si les témoignages de soutien de Donald Trump sont les bienvenus, les leçons de morale et les sous-entendus politiciens semblent bien superflus dans un contexte aussi tragique, où l'heure est d'abord au deuil. La prise de parole du candidat républicain est d'autant plus problématique que ses déclarations sur la lutte contre le terrorisme suscitent de vives critiques, y compris sur le territoire américain.

Donald Trump a en effet proposé fin 2015 d'interdire purement et simplement l'entrée sur le sol des États-Unis à tous les musulmans. Face à l'indignation générale contre cet amalgame ultra décomplexé entre terroristes et musulmans, il a légèrement infléchi son discours il y a quelques semaines, en appelant à suspendre l'immigration provenant de zones avec une "histoire de terrorisme". Il n'empêche, on ne saurait trop lui conseiller qu'en pareille circonstance, le silence est d'or...

À voir aussi sur konbini :