AccueilÉDITO

Vidéo : une campagne choc contre le harcèlement sexuel dans les transports à Mexico

Publié le

par Konbini Staff

Une initiative frappante, pour aborder un problème qui n'existe pas qu'au Mexique

Les femmes qui prennent les transports en commun doivent faire attention à des détails dont les hommes ne se rendent pas compte. Ainsi, porter une jupe ou un short peut attirer l'attention de types louches, et avoir des talons peut vous mettre en difficulté pour échapper à un agresseur. D'autant que pour certains les jeans moulants sont déjà "une provocation"...  Cette peur constante d'être l'objet de comportements désagréables est très répandue chez les femmes et s'ajoute à l'expérience déjà difficile de prendre le métro. Toutes les femmes ont déjà vécu un épisode désagréable dans les transports. Pour illustrer le harcèlement dont sont victimes de nombreuses femmes au quotidien, les vidéos de deux "expériences sociales" conduites dans le métro de Mexico sont apparues sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Dans Experimento Asiento ("L'Expérience du siège", en VF), un siège de métro a été moulé en partie en forme de corps masculin,  avec des muscles et un pénis. Sans surprise, les voyageurs cherchent à éviter ce siège. Attention, ce n'est pas très agréable à regarder.

Dans Experimento Pantallas ("L'Expérience des écrans", pourrait-on traduire), les derrières d'hommes attendant sur le quai du métro sont filmés et projetés sur un écran, afin de montrer l'impression de vulnérabilité que ressentent les femmes quand elles sont scrutées. Heureusement, les personnes filmées ne semblent pas trop offensées, mais on imagine que ça aurait pu être bien pire.

L'auteur de cette campagne est resté anonyme. Les vidéos sur YouTube sont attribuées à l'utilisateur Mitsumasa Kiido. Les réactions ont été contrastées : certains félicitent cette campagne, alors que d'autres la jugent exagérée en arguant que "personne ne projette le cul des femmes sur des écrans" ou que "ridiculiser les hommes n'est pas la solution". Quelles que soient ses intentions, cette campagne a le mérite de nous montrer qu'aucune femme ne devrait être confrontée à ce genre de situation et que la sensibilisation est le seul moyen de lutter contre le harcèlement.

À lire -> Le filtre "Marie Curie" de Snapchat n'a pas fait l'unanimité auprès des internautes

À voir aussi sur konbini :