Sur les campus chinois, des tentes pour les parents qui supportent mal la rentrée universitaire

Depuis quelques années, des centaines de parents chinois campent sur le campus de l'université de leur enfant, pour mieux gérer la séparation au moment de la rentrée.

Publicité

Traduction : "Plus de 55O tentes ont été dressées à l'université de Tianjing, pour les parents des nouveaux étudiants, sans qu'ils n'aient à payer."

Si la Chine vient tout juste de lever la politique de l'enfant unique, ses conséquences font que pour beaucoup de parents il est dur de voir partir leur fils ou leur fille dans une autre ville, pour faire ses études.

Publicité

Préoccupées par l'attachement des Chinois à leur enfant, des universités installent depuis quelques années des tentes dans leurs gymnases, pour que les parents puissent prolonger leurs au revoir. Destinés à rendre la séparation plus facile, ces campements de fortune ont déjà vu des parents rester plusieurs nuits sur le campus de leur enfant, selon le site d'actu Quartz.

 

Les tentes pour deux personnes accueillent généralement des couples, mais comme l’espace est limité, les parents venus seuls les partagent également entre eux. De l’eau potable et des douches sont à leur disposition, ainsi que des tapis de sol et de la clim.

La plupart des parents entreprenant souvent un voyage long et coûteux pour accompagner leur enfant à la fac, ils apprécient la gratuité de ce genre d'offre. L’université de Shantou à Guangdong a monté 28 tentes lors du dernier week-end d'août. Un parent qui en partageait une avec un inconnu a expliqué à Quartz :

Publicité

"Pour mon enfant, une nuit, ça suffit. On ne pouvait pas trouver d’hôtel à proximité de la fac parce qu’ils étaient tous complets. On était une douzaine dans cette situation."

Une fois qu’ils se décident à rentrer chez eux, les parents restent en contact régulier avec leur enfant, un lien qu'apprécient les étudiants.

Publicité

Traduction : "Des parents d'étudiants en première année dorment sur des tapis de sol, dans un gymnase de la Huazhong Normal University de Wuhan. Photo : China Daily."

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

Par Matthew Kirby, publié le 05/09/2016

Copié

Pour vous :