En Angleterre, des alpagas protègent les dindes de Noël des renards

Ces cousins des lamas prennent soin des dindes que vous allez manger chez votre mamie.

(Photo: Copas Turkeys)

(© Copas Turkeys)

L'une des grandes joies de Noël c'est toute la bouffe que vous allez vous envoyer pendant quelques jours. En ce qui concerne les repas, chaque famille a sa propre tradition. Cependant, en Occident, les dindes sont des mets de choix pour le réveillon de Noël.

À voir aussi sur Konbini :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Que ça vous plaise ou non, les chiffres sont impitoyables. Rien qu'au Royaume-Uni, 10 millions de dindes sont dévorées à Noël. C'est pour cela que les éleveurs protègent à tout prix ces créatures avant de les envoyer à l'abattoir. La BBC nous apprend ainsi que la ferme Copas Turkeys employait depuis 2015 un troupeau d'alpagas pour protéger ses quelque 24 000 volailles des renards.

Pourquoi des alpagas ? Il s'avère que ces cousins des lamas, originaires d'Amérique du Sud, se montrent très agressifs à l'égard des renards, qui ont l'habitude de chasser les bébés alpagas sans protection. Le proprio de la ferme a expliqué à la BBC de quoi il en retournait :

"Partout dans le monde, les alpagas sont utilisés pour faire fuir les chiens sauvages et les coyotes. On a toujours eu des chiens pour protéger nos volailles, mais ils ne peuvent pas veiller en permanence, tandis que les alpagas veillent nuit et jour. Ils sont très sédentaires et même s'ils ont l'air un peu rétifs, ils sont dociles et coexistent en paix avec les dindes."

Publicité

La belle équipe de camélidés (eh ouais, les lamas et les alpagas sont de la même famille que les chameaux), a été nommée d'après les rennes du Père Noël et prend soin des dindes jusqu'à ce qu'elles atterrissent dans vos estomacs.

(Photo: Copas Turkeys)

(© Copas Turkeys, via Facebook)

(Photo: Copas Turkeys)

 Copas Turkeys, via Facebook)

Publicité

11802744_1051485514862599_7515044909906013724_o

(© Copas Turkeys, via Facebook)

csbz7amxgaezy2t

(© Copas Turkeys, via Twitter)

À lire -> En Australie, les backpackers paieront désormais des impôts

Par Kate Lismore, publié le 02/12/2016

Copié

Pour vous :